Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 avril 2007 7 08 /04 /avril /2007 00:36

She hangs out every day nearby the beach
Havin’ a Heineken, fallin’ asleep
She looks so sexy when she’s walking the sand
Nobody'll ever put a ring on her hand


Non, cette chanson n'a rien à voir avec ma soirée, mais j'écoute la musique en boucle avec mon absence de goût habituelle, et en plus on vient de m'apprendre à intégrer un podcast à un article. Tremblez, vous qui lisez, car désormais le poids de ma nullité crasse en matière musicale s'abattra sur vous à chaque détour de phrase.

Si vous voulez une ambiance sensuelle pendant que vous lisez, cliquez donc sur le bouton et ce sera formidable. Sinon tant pis, restez dans l'ignorance. Vous ne savez pas ce que vous perdez, c'est presque aussi lourd que du Mika ou du Kinito.

Hier, nous étions donc invités à une formidable soirée à Jointville-le-Pont, charmante bourgade du 94 à la discrétion sensuelle et à la sensualité discrète. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c'est entre Alfortville et Vincennes. Pour ceux qui ne voient toujours pas, c'est à l'est de Paris. Bon, merde, prenez un plan quoi. La petite chiure de mouche, là, dans le coin ? Ben c'est là.

Non, je plaisante, mais faut avouer que le nom déchire tout. "Tu vas où en soirée toi ?" "euh à Opéra, et toi ?" "sur les Champs, et toi ?" "Ben à Jointville le pont". Hum. Bref.

Je me débrouille pour faire le taxi et je récupère un certain nombre de personnes en route. En l'occurence, sur les premiers mails, tout le monde voulait monter dans la voiture qui avait Kinito et Mika en musique de fond, normal, normal. Mais au final ceux qui savent que je conduis mal se sont esquivés ailleurs, on a réussi à organiser la tournée des voitures, et j'ai récupéré Gauthier et son Baby Boy d'une part, Solong et sa Baby Girl d'autre part. A Bastille. Où j'étais à l'heure pour une fois. Où tout le monde était en retard. Bande de boulets. Où certaines oublient leurs bouteilles de vodka dans les bars. Bande de boulettes.

Bref. Tout le monde s'installe, on met le GPS en marche (en italien pour faire rire à peu de frais ceux qui le connaissaient pas), et c'est parti. Il est 21h30, on devait arriver sur place à 21h, tout est pour le mieux. Les bouteilles de vodka brinquebalent dans le coffre, mais cette fois le doux bruit ne me procure aucune joie: j'ai décidé d'être vaguement sobre ce soir. Déprimant, hein ?

21h45, ah merde, on devait remorquer Vicky aussi. Pas grave, elle nous a dit qu'elle était à Alfortville et que c'était sur le chemin. Le GPS proteste: non, en fait c'est pas du tout sur la voie. Pas grave, on se sent l'âme chevaleresque et on passe la prendre.

Non, elle a une voiture hein, mais c'est une fille, tout ça, elle ne sait pas trop comment marche son GPS, donc il faut la pardonner, elle voulait nous suivre en voiture. Mais bon j'ai promis de ne pas me moquer, surtout que c'est en grande partie grâce à elle que vous avez de la musique sur cette page ce soir. A noter qu'on a essayé de la semer à un feu rouge mais qu'elle s'est accrochée, en partie grâce au cri de la hyène en rut que fait super bien Solong. Merci Solong.

On arrive sur place, on se gare après avoir fait trois fois le tour du pâté de maisons sans comprendre où était le début et la fin de la rue, on entend plein de rires et de chants qui viennent d'un pavillon, on s'approche, ah non c'est pas le bon, nous c'est à côté.

On sonne, on entre. Ya plein de monde et ça continue d'arriver. Ben oui, forcément, grosse soirée puisque Gajal a décidé de mélanger deux groupes hétéroclites - et heureusement que je rajoute clites.

Je ne vais pas citer tout le monde mais tous les gens qui orbitent normalement autour de nous étaient là, les Kyrieleves, les Chipolatas, les Gauthiers, les Rouquines, les 7h48, les Summer, les Solong, les Gajals, les conjoints multiples et variés, mais également les amis de Gajal (et les miens mais je le dis pas trop) de l'autre côté, à savoir des ingénieurs et des informaticiens super sympas mais qui arrivent à passer des soirées formidables sans danser ni boire (comme quoi).

En fait, je suis en train de réaliser qu'en dehors des personnes présentes, vous n'en avez rien à battre de savoir si j'ai passé ou non une bonne soirée et ce qu'il s'est passé. Donc je vais un peu abréger et vous dire qu'en vrac:

- Il y avait des gens qui parlaient d'éjaculation faciale

- Il y avait des gens qui se vautraient dans les canapés en se roulant des pelles

- Il y avait des gens qui étaient fidèles

- Il y avait des gens qui discutaient dans la cuisine, parce que c'est un espace convivial de détente harmonieuse

- Il y avait des gens qui discutaient accoudés à la porte des toilettes, parce que c'est aussi un espace convivial de détente harmonieuse

- Il y avait des gens qui étaient dans les toilettes et qui trouvaient que merde, c'est peut-être harmonieux mais c'est dur de se concentrer quand tout le monde parle derrière la porte

- Il y avait des gens qui étaient homos et le clamaient bien fort

- Il y avait des gens qui étaient de jolies filles qui étaient assistantes de gestion et qui sont très vexées si on les appelle assistantes de direction

- Il y avait des gens qui sont venus en couple et qui sont restés en couple !

- Il y avait des gens qui ont bu cul sec le quart d'une bouteille de manzana et qui du coup ont un vague blackout

- Il y avait des gens qui n'ont rien bu du tout parce qu'ils sont sages ou qu'ils doivent conduire

- Il y avait des gens qui étaient de jolies filles qui révèlent quand on laisse leur langue libre qu'en fait elles sont super jeunes alors que putain quand on additionne les diplomes normalement ça devrait faire plus vieux

- Il y avait des gens qui regardaient d'un air triste les boîtes de bonbons haribos vides

- Il y avait des gens qui hurlaient "je sais pas danser" sur Kinito mais ça c'est comme tout le temps

- Il y avait des gens qui avaient des réflexes malheureux quand on leur touchait les seins et qui du coup renversent leur verre

- Il y avait des gens qu'on croyait profondément hétéros mais qui se disent en voyant partir Gauthier qu'après tout rouler une pelle ça mange pas de pain

- Il y avait des gens qui aimaient pas que d'autres gens s'embrassent et qui fusillaient les coupables du regard

- Il y avait des gens qui branchaient des Ipods avec que des chansons de pouffe

- Il y avait des gens qui parlaient anglais avec talent et tout le monde

- Il y avait des gens qui montraient vaguement leurs sous-vêtements et qui avaient malheureusement l'étiquette à l'envers, ce qui casse un peu le glamour

Et au final, ben c'était pas mal du tout.

Ca a fini avec ma voiture blindée, bicoz Vicky qu'on avait guidée à l'aller ne se sentait pas de prendre le volant. Du coup, un devant, quatre derrière, c'était vaguement illégal. Je n'avais presque rien bu mais je me suis senti moyennement confiant quand une bagnole de flics s'est arrêtée au même feu que moi. "Baisse-toi, bordel, baisse-toi !" qu'on a gueulé à la quatrième personne, qui s'est baissée comme elle a pu, à savoir peu vu comme tout le monde était serré.

Rendez service aux amis, soyez capitaines de soirée, et paf les emmerdes. Enfin ils n'ont rien dit, j'ai ramené tout le monde là où il fallait pour passer une super nuit.

Du coup, ce soir, je ne sors pas et je vous écris ces quelques lignes. C'est vous dire à quel point je pense à vous.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

minilola 11/04/2007 17:00

et pkoi ça se vexe si on les apelle assistantes de direction ? (c'est bêêêête les filles !)

7h48 10/04/2007 12:18

notes que tu as eu l'occasion de me voir à jeun! bon pas longtemps soit...

Batracien 11/04/2007 14:15

Oui, j'ai été très surpris et admiratif.Ceci dit dimanche tu étais encore à peu près claire aussi, non ? Ou alors c'est juste moi qui étais vraiment parti...

So Long 10/04/2007 11:26

Non c'est vrai, j'ai adoré les cuisses de baby-boy, j'ai adoré ses mains caressant sensuellement mon corps, j'ai adoré sa langue chatouillant délicatement mes amygdales...
Idem pour Gauthier, et là on se dit qu'ils font un joli couple et que moi au milieu ça déchirerai tout !

Batracien 11/04/2007 14:21

Visiblement c'est déjà tout déchiré.(Oui bon si on ne peut pas faire dans l'humour cruel de temps en temps...)

So Long 10/04/2007 11:25

Non c'est vrai, j'ai adoré les cuisses de baby-boy, j'ai adoré ses mains caressant sensuellement mon corps, j'ai adoré sa langue chatouillant délicatement mes amygdales...
Idem pour Gauthier, et là on se dit qu'ils font un joli couple et que moi au milieu ça déchirerai tout !

titou 10/04/2007 09:19

c'est quoi le problème d'être une assistante de direction?

Batracien 10/04/2007 09:45

Ben visiblement c'est pas du tout le même métier, paraît que c'est comme si je comparais ingénieur d'affaires et ingénieur bâtiment.

Articles Récents