Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2007 4 17 /05 /mai /2007 21:56
Ca y est, les choses dérapent, c'était prévu, je deviens alcoolique comme tout le monde me le prédisait. Car hier, nous bûmes (un peu). Mais bon, ce n'est pas ma faute, c'est à cause de ces jours fériés en plein milieu de semaine, ça dérègle notre calendrier biologique, ça nous fait croire que c'est vodka time alors que non.

Pourtant, tout commençait sagement. Suite au passage au Trévise, on m'avait conseillé plusieurs autres scènes et plateaux, et je m'étais donc rendu d'un bon pas au Café Oscar, rue Montmartre, pour voir comment les choses se passaient. Comme un spectacle n'est jamais sympa quand il n'est pas partagé, j'avais proposé à MonsieurF, Vicky et celle-qui-désormais-s'appelle-Flamèche-parce-que-Mister-Big-a-un-humour-particulier de m'accompagner.

Evidemment je suis en retard, en même temps Vicky le sera encore plus. Le jour où elle saura se servir d'un GPS, en même temps... ;) Bref, lorsque j'arrive au théatre, MonsieurF et Flamèche reculent d'horreur. Il paraît qu'une veste en jean bleu clair avec un t-shirt rouge vif et un jean bleu-gris, ça ne va pas trop. C'est honteux de me vanner sur mes habits, moi qui suis sensible et fragile avec un petit coeur qui bat (sous le t-shirt rouge).

On arrive, on s'installe, Vicky nous rejoint deux minutes avant le lever de rideau, et ça commence. On notera une tentative de drague assez phénoménale de MonsieurF auprès de la serveuse polonaise, qui partait vraiment bien (avec échange dans sa langue natale, sourires appuyés et prononciation roulée sous les aisselles) jusqu'au moment où il lâche 'ah oui d'ailleurs mon grand-père y a été déporté". Ca a un peu cassé le trip. Faudra qu'on revoie les bases mon F, parce que là ça allait pas du tout ^^

Le spectacle en tant que tel est un peu inégal mais globalement excellent. On notera que l'organisateur du plateau, un certain Yannick, a quelques sketches assez phénoménaux, et non je ne suis pas suce-boules. L'histoire du gars qui croise une amie d'enfance dans une partouze était jouissive à souhait. J'aimerais essayer de vous le raconter mais c'est visuel. Croyez-moi sur parole.

Il y avait également un tout p'tit bout de fille qui faisait des imitations (dont une de Vincent Delerm assez frappante), un mec cyclothymiquement manyaco-dépressyf (dans le doute, j'ai mis des y partout ) qui jouait une chanson phénoménale à la guitare, ou encore un gars à moitié bourré dont les sketches tenaient surtout sur une énorme... personnalité.

Bref. Ca, c'était la partie sage de la soirée.

Parce que le principe, c'était de rejoindre Gauthier chez lui après et on le sentait plutôt impatient de nous accueillir. Pendant le spectacle, il a envoyé pas moins de quatre textos en double à Flamèche et moi. "Vous êtes où ?" "Vous partez quand ?" "Le spectacle finit quand ?" "La vodka vous attend". Mon Gaugau, je t'adore (et pas seulement parce que j'ai l'air sexy dans tes T-shirts).

On sort vers 23h, on abandonne Vicky qui va se coucher comme une vieille loque (je sais, tu bossais aujourd"hui, c'est pas une excuse).

On arrive chez Gauthier, on boit, on commente Pink TV avec amour, on boit, on discute de sujets puissants et passionnants, on se fout de l'oreillette bluetooth du Gaugau, puis on décide d'émigrer chez MonsieurF pour tester ses vodkas spéciales et parfumées à la cannelle en importation illégale de Varsovie.

Le taxi fut un grand moment. La discussion portait sur le cul, les positions, les partenaires, l'homosexualité, les mélanges, les gens qui posent des questions à des ex sur les performances de chacun, et le chauffeur de taxi avait du mal à garder son sérieux. Du coup, on lui a proposé Gauthier pour payer la course en nature. Il a malheureusement refusé, comme quoi j'en connais qui perdent la main. On essaie de leur arranger des coups et après ils se plaignent sur leur blog de ne pas baiser.

On continue la soirée chez MonsieurF. On notera une conversation d'anthologie avec Mister Big au téléphone, que je ne retranscrirai pas ici car il y a certainement des enfants qui lisent ces lignes par centaines et il ne faudrait pas les traumatiser. Mais permettez-moi quand même de passer un message personnel: Mister Big, enfoiré !!!! 

Ca, c'est dit.

Finalement, avec un MonsieurF en train de ronfler sur son lit, on quitte l'appart sur la pointe des pieds pour retourner chez Gauthier (ouais, on est efficace niveau transports nous) avec les premiers métros, on déplie un super matelas gonflable, et on extinctionne les feux jusqu'à 14h.


EDIT: Il y a également un compte-rendu chez Gauthier, et un rapport minute par minute chez Misterbig (sachant qu'il est déconseillé aux âmes sensibles et que, heureusement, tout n'est pas vrai là-dedans sinon ce serait un peu honteux et la honte, c'est mal). Et ça me fait me rappeler que, dans le metro, on parlait de putafranges quand on voit une fille qui sort à sa station avec une magnifique frange, justement - et qui nous fait un bras d'honneur. Ya plus de jeunesse ma bonne dame.

Ce fut intéressant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Mister Big 18/05/2007 14:00

'Foiré toi-même!!!En attendant, recommencez quand vous voulez à vous mettre minable comme ça tous autant que vous êtes, que je puisse me faire un petit dossier sur vous tous... ;)

celle qui s'appelle flamèche maintenant ! 18/05/2007 12:40

oui la veste et le tee-shirt n'allaient pas ensemble ! c'est pour ça que gauthier et moi on va s'occuper de ton cas samedi !

minilola 18/05/2007 10:09

oui, j'ai vu ça chez Gaugau, il parait que ce fut fort intéressant... ^-^

Laura 18/05/2007 09:42

et moi qui t'imaginait comme un homme bien habillé en permanence ! je suis déçue...kisss

jackolantern 18/05/2007 09:05

Argh, j'ai mal aux cheveux... Pour moi aussi la soirée de mercredi fut arrosée, mais dans un petit village dans l'arrière pays Sétois, avec une bande de filles et de mecs avec qui les jeux à boire deviennent vite so sexy. Mouarf. Soirée d'anthologie.

Articles Récents