Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2007 1 16 /07 /juillet /2007 20:16
C'est ça qui est chiant avec les blogs quand on a une vie trépidante, c'est qu'on est systématiquement en retard d'un ou deux trucs à raconter. Et comme moi ça trépide beaucoup (rendez-vous compte, de la déco, un feu d'artifice, ça c'est de la vie de ouf-malade), ben je suis beaucoup en retard.

Je me rends compte par exemple que j'ai totalement omis de vous parler de mon jeudi soir (et de mon vendredi soir, et de mon week-end en fait). Or, ça méritait quand même de faire l'objet d'un post car, mesdames et messieurs, tenez-vous bien, jeudi j'ai pénétré avec bonheur dans pouffe-land.

Un peu comme Alice qui suit le lapin dans son terrier, bah j'ai suivi Kyrieleve dans une soirée Sue-ellen.

J'en vois dans le fond qui demandent avec naïveté: "c'est quoi une soirée Sue-elle ?"

Ha, ha, que vous êtes donc jeunes et innocents. Une soirée Sue-ellen, c'est... euh.
C'est...
En fait, c'est...
Bon, ya un jeu de mots avec "on va être complètement SUEle", ça c'est sûr. Mais pour le reste... Vous avez vu Dallas ? Vous voyez la femme ? Ben pareil mais en pire.

Moi non plus, au début, je ne savais pas ce que ça signifiait. Moi aussi, j'étais frais et pur et romantique. Alors forcément j'ai posé la question à Kyri, qui m'a répondu aussi sec "oh écoute, yaura des filles, ça devrait te suffire comme réponse".

Forcément, vu comme ça.

Le principe était simple: les filles faisaient leurs trucs de filles (boire des cocktails et minauder) dans leur coin jusqu'à 22 heures, et les mecs arrivaient après pour faire leurs trucs de mec (boire de la bière et se gratter les couilles).

Je débarque donc à 22 heures, un peu hésitant, en me demandant dans quoi j'allais tomber parce que bon, voilà quoi. Sur le chemin, une fille avec de beaux cheveux qui me regarde avec insistance. La classe, et je ne suis pas encore rentré dans la soirée ! Sauf qu'en fait c'était Kyrieleve avec une perruque et des habits de prostipute, ravie de son effet. Ceci dit, il y a de quoi, elle déchirait ta perruque chérie.

Je rentre enfin dans l'antre du stupre, de la luxure et de la sue-ellen attitude. Evidemment, je suis un des premiers mecs. Ca fait peur. En bas, en haut, devant, derrière, à gauche, à droite, des filles habillées avec un goût certain, pour ne pas dire un certain goût. Des bracelets qui font bling bling, des minijupes qui font froufrou, des robes en soie qui font froufrou aussi, des minishorts qui font rien parce qu'ils sont tellement moulants qu'ils préfèrent se taire par peur de craquer.

Je n'ai pas le temps de reprendre mes esprits qu'une tornade blonde m'atterrit sur le coin de la gueule. C'est Alexiane, celle dont on aime bien le big booty, surtout quand elle a bu. 

"Ouaaaaaais Grenouille !" qu'elle hurle, "ça fait quoi de voir des pétasses en soie plutôt qu'en acrylique ?"

C'est ce qu'on appelle un accueil en fanfare, je ne saurais trop te remercier Alexiane, ça m'a fait plaisir ;)

Bon, sur ce et grâce à la susdite, je suis présenté aux différents groupes. J'y croise d'ailleurs une des lectrices, la Miss Blog 2007 qui poste souvent. Et la discussion me pétrifie sur place. Partout ça parle Marc Jacobs et autres marques que je n'ai pas retenu. Comme je n'y connais rien, je souris beaucoup et je hoche la tête aux bons moments (enfin j'espère). Avec un peu de chance, ça passe. Putain, où est Gauthier et sa science pédéthonesque quand j'ai besoin de lui, hein ?

D'autres testiculés arrivent. Ouf, un peu de testostérone. On se pose cinq minutes, on discute, je reprends ma respiration avant de repartir à l'assaut pour suivre quelques conversations. Tiens, le sujet a changé, ça parle de caca et de savoir si les fées sont sujettes à ce genre de contingences matérielles. Ca me fait plaisir d'apprendre les préférences des unes et des autres (cf sondage d'Alexiane), bordel, qu'est-ce que je fous là ? 

Sur la piste, quelques filles se trémoussent (bien). La danse n'a jamais été un argument de vente chez moi mais bon, ne mourons pas idiot, je me déhanche deux minutes. Ca n'est pas perdu, ça me permet de tomber sur une fille très sympa avec qui je finis la soirée sans (presque) parler de mode. Un bol d'air frais. Rhaaaa ! Merci Clélie !



Les soirées pétasses (pardon, Sue-ellen), je suis fan. Et la prochaine fois quand on me parlera de "aime ji", je saurai que c'est Marc Jacobs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

el muchacho 21/07/2007 14:21

T'as mal compris, Grenouille, elles parlaient du poète Max Jacob.

Thalie D 19/07/2007 17:29

Bien, donc, ces demoiselles sont booty lorsqu'elles sont à tes yeux plus Callipyge (que l'on pige ou pas) que stéatopyge... Dans les deux cas, tu surfes sur des courbes esthétiques personnelles, ok, je crois que je saisi... Maintenant, je note que, selon toi, les hommes sont plutôt des trou-du-luc (quoique traduction = souvent trahison), hum... aide-moi à bien comprendre jusqu'où tu entends la chose :Dis-moi Tidoum, quand tu dis ça,  tu ne résumes pas l'homme à une fonction sexuelle, hein ??!! ;o) Quoi qu'il en soit, j'aime bien ton éclairage sur la question !! ^ ^

Tidoum 19/07/2007 11:29

@Thalie : merci de proposer un sujet de débat aussi intéressant.Je n'ai pas la prétention d'être un expert en booty, mais je vais risquer une réponse en qualité d'observateur averti et amateur de belles courbes.J'ai eu mon premier contact avec le booty, ou plutôt  avec le concept de booty (bon, avec les 2 en fait), lors d'une soirée aux US sur le dance floor d'un bouge du Mid-west quand a soudain retentit le "Holloback girl" de Gwen Stefani. Assez brute de fonderie, cette chanson au rythme tribal marquait le début du quart d'heure "booty", et a fait aussitôt accourir une foule de minettes, majoritairement black, et globalement bien en chair, qui se sont mises à s'agiter violemment de l'arrière-train, sur une chorégraphie plus ou moins convenue et très bien pensée pour mettre en valeur leurs atours plus que de raison.Pris dans cette tempête de croupes rebondies, je n'ai pu que valider la fermeté et en même temps la souplesse de ces attributs savamment exposés.Un booty, c'est donc pour moi un beau cul, au sens noble du terme, c'est-à-dire à la fois ferme, rebondi, volumineux mais sans trop, et surtout agréable au regard du mâle. Je ne sais plus dans quel film d'art et essais, il y a un type qui parle d'un test infaillible pour juger de la qualité d'un postérieur féminin : il faut qu'un verre de cocktail puisse y être posé et y tenir en équilibre (pour ma part, un succès à cette épreuve signifierait quand même qu'on a franchi la barre du  "trop").A noter que le booty est un attribut exclusivement féminin. Pour les hommes, on parle plutôt de "asshole".Voilà, j'espère avoir contribué à éclairer ta lanterne sur le sujet.

Thalie D 19/07/2007 10:09

Euh question con :Booty c'est plutôt callipyge ou ou plutôt stéatopyge ???

une revenante 18/07/2007 20:40

@ grenouile: oh ! *choquée!*, pour la peine tu seras un crapaud à partir de maintenant : )) @tidoum : tu ne sais pas à quoi tu t'exposes ;)

Articles Récents