Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 août 2007 7 19 /08 /août /2007 21:37
Hop, hop.

Généralement, les moments de déprime ne durent pas trop longtemps chez moi, entre vingt minutes et une heure par an environ. Bon, pas de bol, il a fallu que ça tombe à un moment où j'avais un ordi sous les doigts. Tant pis. Ce qui est fait est fait, et puis finalement comme tout le monde a l'air de le dire, ça doit faire ressortir le côté humain du personnage, tout ça tout ça.

Mais bon, demain est un autre jour et j'ai remis mon armure sur le dos. On verra bien si ces moments de doute nocturnes suffiront à atteindre la sagesse ou pas. Personnellement, j'en doute - puisque je suis soudain vachement motivé pour une nouvelle soirée au Cab ou d'ailleurs n'importe où ailleurs.

Ceci dit, un énorme merci à tous les gens qui ont laissé des commentaires sympathiques, sarcastiques, compatissants ou cruels. Mention spéciale à Laetitia qui me proposait de choisir entre Cham, Kyrieleve et Alexiane. Et à la rêveuse, parce que c'est quand même effrayant de rêver d'un blog. Je suis un peu ému.

Merci aussi à tous ceux qui ont essayé de me contacter par mail/téléphone/msn aujourd'hui. Je sais, je ne répondais pas. Fallait pas s'affoler, je faisais juste ma lessive. Comme quoi tout arrive. Glamour jusqu'au bout.

Allez, la page est tournée, et à partir de demain ça repartira sur des trucs plus légers. Mine de rien, je ne vous ai pas raconté la soirée d'hier, le poker que j'ai lamentablement perdu sur les blinds outrageusement augmentées, et la nuit dans les bars avec Alexiane* et ses copines.

Ou comment visiter un sex-shop à deux heures du matin alors que je n'y avais jamais mis les pieds. Il y a des gens qui ont de l'imagination, quand même.

Ou comment finir dans un Irish pub qui accepte de changer sa playlist pour un best-of années 80 en échange d'un peu d'ambiance sur la piste.

Mais tout ça, ça attendra demain.

Et en attendant, je vous laisse avec Monsieur Roux, qui était mon coup de coeur de l'année dernière quand Madame Rouge (décidément) me l'avait fait découvrir avec Ptite Pouf et qui commence enfin à avoir le succès qu'il mérite.

Un homme ordinaire, c'est un peu né en 17 de Goldman, version moderne.




* Qui a des chaussures trop magnifiques, paraît qu'il fallait que je le dise. C'est fait, et presque spontanément.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

poupou (en guyane) 26/08/2007 05:23

Génial, la petite chanson !

cathy 21/08/2007 09:20

mais ca fait du bien de se lacher quand on n'a pas la frite ! J'suis sure que ca va mieux..., non ?

lili l'amazone 20/08/2007 22:59

sympa la ptite musique :)

Gajal 20/08/2007 11:23

mouhahahahaha, t'auras ptet plus de chance la prochaine fois :-Pà part ca je devrais te gronder de ne pas nous avoir prévenu de la 2eme soiree 7h et moi, mais certains paramètres font que finalement c est aussi bien comme ca :)

steve 20/08/2007 09:50

tu m'etonnes, tu pouvais pas répondre, si tu devais laver et repasser tes 70 chemises...ps on a le droit aux postes monosyllabiques ici?

Articles Récents