Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2007 4 23 /08 /août /2007 02:56
C'est vrai que je n'ai pas écrit ces derniers temps; en même temps, il n'y avait pas des masses de choses à raconter. Difficile d'avoir des anecdotes quand on sort peu, et ces lundis/mardis ont été très calmes à ce niveau-là. Bon, je suis allé voir Ratatouille mardi quand même - c'était mignonnet, gentillet, globalement mauvais. Mais je sais que la plupart des critiques sont enthousiastes donc ne me laissez pas vous gâcher la fête, vous allez sûrement adorer, après tout on y voit des DS et des deux-chevaux dans Paris, c'est un peu la classe internationale.

Ce soir, par contre, il y a quand même quelques petits trucs à dire. Parce que le Froid nous avait proposé un petit plan de dernière minute, le genre de trucs dont on sait pertinemment que ça va foirer avant même de le commencer, mais qu'on s'entête à faire quand même parce que bon, ça fait longtemps, et mine de rien se changer les idées c'est sympa.

Donc voilà, soirée nouvelle programmation à la Bodega, un truc ladies night, open bar pour tout le monde jusqu'à 21h mais entrée payante pour les mecs, gratuit pour les filles. Encore un exemple de discrimination, tiens, c'est absolument honteux. Mais ça a un bon côté: 75% de filles dans la salle.

Le mauvais côté, c'est qu'elles sont toutes moches.

Je sais, je sais, vous allez me dire que je retombe dans mes vieux travers, que le physique ne fait pas tout ("d'ailleurs t'as vu ta gueule Grenouille ?"), que j'aurais certainement trouvé la perle rare en discutant au hasard des tables, mais bon on ne se refait pas.

Accompagné de Monsieur F, et lâché par Le Froid qui ne pouvait finalement pas venir pour des raisons de boulot trop envahissant, nous pénétrons donc dans l'antre du diable. Les cocktails sont servis rapidement, choix entre champagne, manzana glacée et tequila sunrise. Bon, on sent à peine l'alcool mais c'est gratuit et les serveuses sont souriantes, c'est assez rare pour être remarqué dans un open bar.

Première décision de la soirée, où s'asseoir. Je fais deux fois le tour de la pièce mais non, ya vraiment qu'une seule table où se trouve une jolie fille. Ca tombe plutôt bien, elles sont trois au total et il reste deux places. Le hasard fait quand même bien les choses. Bon, seul souci, il n'y a pas de siège de libre. Pas grave. On s'introduit, on parlemente, on fait des sourires dans tous les sens, on se sent très cons sans sièges, finalement MonsieurF réussit à en récupérer un à une table d'à côté. Nous voilà deux sur un seul siège, une fesse chacun, on est mignons tout plein, le ridicule ne tue pas. Sans compter le fameux "ah ben vous êtes venus à deux mecs à une Ladies Night ?" "Non mais on devait venir avec une amie en fait").

Hum.

La programmation de la Bodega, ce soir, c'est un peu du grand n'importe quoi. Il y a deux espagnoles qui interprètent du Shakira à la guitare, suivies de 4 acrobates qui bondissent des lustres, suivis par un couple de danseurs qui réalisent une chorégraphie très étrange, genre danse de l'été mais en pire. On notera d'ailleurs que les filles de notre table ont eu exactement le même commentaire que moi, exactement au même moment: "mais pourquoi ils font danser des grosses ?" Comme quoi je ne suis pas le seul, hein, jetez-moi la première pierre mais seulement dans le sens contraire du vent et seulement si vous soignez la bosse après. Non, l'autre.

Le plat de résistance, c'est deux danseuses de Flamenco, un chanteur/guitariste, un percussionniste, qui sont censés mettre le feu mais qui endorment un peu la salle. Ceci dit, l'une des danseuses avait des cheveux magnifiques, genre pub l'Oreal. Deux-trois fois, elle m'a fait des vieilles moues et des clins d'oeil, ce qui faisait rire toute la table et me rendait rougissant comme un prépubescent du jeudi matin. Je suis un grand timide en fait.

Bon, tout ça pour en arriver au clou de la soirée. La fille que je trouvais mignonne, avec qui je discutais avec plaisir et qui commençait quand même à rendre les choses intéressantes, eh bien cette fille est maquée.

La malédiction de Kyrieleve commence à rejaillir sur moi, c'est mal.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Vicky 25/08/2007 13:59

Pour moi ce n'était qu'une confrontation d'opinions, absolument pas un fight (il manquait la boue et les maillots de bain, les supporters en folie pour qu'on puisse vraiment parler de polémique) Par contre pas compris le lien entre linguistique et tolérance, mais sortant d'une formation comptable, ça doit expliquer beaucoup de choses ;)

Marie-Laure 24/08/2007 18:30

Sujet clôs ou encore des objections votre honneur ? hihi....

sasha 24/08/2007 16:44

ca n'a rien a voir avec le feminisme!! ca s'appelle l'offre et la demande, les mecs ils s'en foutent de payer pourvu qu'ils trouvent un troupeau de nanas attirees par la gratuité de la soiree... pareil au resto, ils peuvent payer tout ce qu'on leur demande s'ils pensent que ca augmente leurs chances de tirer un coup a la fin de la soiree...oui je suis une sale macho! 

Marie-Laure 23/08/2007 23:27

Oh là là, si j'avais pensé déclencher une telle polémique !!!! So long, je comprends tout à fait que certaines femmes ne soient pas féministes, je ne parlais que pour celles qui le sont en effet en disant qu'il faut aussi en accepter les "obligations", pas que les droits....Vicky : pour ce qui est de l'épilation à la limite je veux bien (d'ailleurs il y en a de plus en plus qui s'y mettent...), mais l'enfantement......c'est quelque chose de déterminé par la nature et auquel nous ne pouvons rien. Mais encore une fois, chacun ses opinions, je ne juge personne, loin de moi cette idée, mes études inguistiques m'ont plutôt ouverte à la tolérance et aux différences je pense.....

Vicky 23/08/2007 22:35

@ Marie-Laure (ter) Je n'ai jamais dit que je trauvais normal de me faire "entretenir", mais je ne vais pas m'offusquer si les mecs payent leur entrée pour une ladies' night. Si on veut l'égalité parfaite, il va falloir que ces messieurs connaissent les règles douloureuse, l'épilation intégrale (et à la cire SVP) les joies de l'enfantement. Ah et tiens, niveau égalité, les mecs payent-ils souvent 50% de la pilule de leur copine? (ce truc est quand même pas donné!)Bref, tout ça pour dire qu'à mon humble avis, l'égalité parfaite est une douce utopie. Parce que j'aime croire que je suis génétiquement programmé pour être une petite chose douce et pure, et que ces messieurs sont bien plus doués que moi pour porter des trucs lourds, genre un demi mamouth ou un pack d'eau. Après, celui qui paye au restau, c'est le moins fauché des deux, et si ces messieurs payent leur entrée, le monde ne va pas s'arrêter de tourner...

Articles Récents