Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2007 3 19 /09 /septembre /2007 00:45
Je ne sais pas s'il y a des gens superstitieux parmi vous, du genre à se planquer sous leur couette lorsqu'un vendredi 13 approche, ou au contraire à cocher frénétiquement les cases d'une grille d'euromillions parce qu'on ne sait jamais, hein, des fois que (au passage, bien joué de la part des jeux de hasard d'avoir transformé une date funeste en porte-bonheur, je respecte l'effort marketing).

En tout cas, de mon côté, je pense que je ne mettrai plus le pied dehors les mardis 18.

Je dirais bien tous les mardis, ça me permettrait de faire des grasses mats sympas, mais je ne suis pas sûr que tout le monde apprécie donc on se contentera des 18. Parce que là ça ne va plus aller, quand même. A croire que de temps en temps on remet les compteurs à zéro et que le destin se dit "bon, celui-là il est en bonne santé, un bon boulot, une arlésienne (presque) glamour, va falloir faire quelque chose ou il va prendre la grosse tête".

J'ai un peu envie de dire que je l'ai déjà, la grosse tête, et qu'en conséquence ça serait pas mal de ne pas s'en prendre exclusivement à moi pour se défouler. Là, j'ai eu la totale.

Ca commence par le réveil à 6h du mat pour me taper 300 bornes, tête dans le cul, rien le temps de manger, ça fait deux jours que je ne dors pas, dur dur.

Ca continue par ce policier qui décide de me verbaliser abusivement parce que je téléphonais au volant. Ok, je suis dans mon tort, ok, c'est dangereux, bon, est-ce vraiment une raison pour perdre 2 points et 22 €, hein ? Amende ridicule et coup de massue sur le permis, j'aurais préféré le contraire.

Ca enclenche la vitesse supérieure grâce à cet accident qui bloque les voies entre Tours et Angoulême (oui, toujours à la pointe de la hype le Grenouille) qui me fait perdre toute mon avance et ne me laisse pas le temps de bouffer pour enchaîner sur une réunion à 14h.

Ca enchaîne avec mon nouveau commercial qui se démerde comme une brêle sur ses rendez-vous de la journée et qui tue dans l'oeuf, sous mes yeux hallucinés; une possibilité de contrat qui lui aurait assuré (et donc à moi par la même occasion) une retraite dorée sous les cocotiers suisses.

Ca s'encombre avec le debriefing de la journée avec ledit commercial, qui ne comprend pas ce qu'il a fait de mal, et que je mets deux heures à recadrer - ce qui veut dire qu'il est 19h30, que je suis à 500 bornes de chez moi, que je ne suis donc pas couché.

Ca se goutte-d'eau-qui-fait-déborder-le-vasise lorsque je roule sur un morceau de bois clouté abandonné en pleine autoroute et que je manque m'emplafonner la voiture de devant (qui a roulé dessus idem) en partant en tête à queue. Résultat des courses: un pneu crevé pour moi, deux pneus pour eux. Game over, ils appellent une dépanneuse pendant que je tombe la veste pour changer ma roue en pleine bande d'arrêt d'urgence, sur le mauvais côté (pneu avant gauche), sans triangle de signalisation ni habits luminescents, dans l'obscurité, avec des camions qui vrombissent à 3mm de moi.

Résultat des courses, je suis encore en vie. Mais j'ai un De Fursac niqué, j'attaque le cambouis de mes mains à la pierre ponce, je n'ai plus de roue de secours, j'ai perdu des points et du fric, je n'ai rien mangé de la journée et mon nouveau commercial est un cas social.

J'aime les mardis 18.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Annie 02/10/2007 11:29

Formidable, c'est rien de le dire. Super ! 100 000 mercis !J'ai trouvé pas mal de textes de mon parolier préféré, mais pas celui-là, et comme je suis un peu comme lui dans cette chanson, je n'arrivais pas à mettre la main sur le CD pour le réécouter.C'est pour mettre sur mon blog en réponse à ma môman qui a cru que Frederik Mey est un auteur de chansons sinistres. En effet, sur mon blog j'avais posté le texte de la chanson "Tyrannie" (en pensant au peuple birman).Encore plein de mercis et bonne journée à toi.

Grenouille 01/10/2007 21:30

Ok donc j'avais bon pour le premier coupletLa suite:Encore six heures et demie, faire un plan stratégique,Surtout du sang froid et pas de paniqueIl faut déblayer l'entrée et ranger le salonJe commence par me raser et me tranche le mentonEt le téléphone sonne, non je vous jure vous faites erreurC'est pas moi l'ambassade du chili, il me reste six heuresPour faire la vaisselle et retrouver mon pantalonFaire en vitesse le marché et recoudre mes boutonsChanger la nappe déchirée que de toute évidenceCe monstre de basset doit avoir sur la conscienceCar c'est lui le coupable du désastre de la cuisineArriverai vendredi 13 à 14h05, signé ChristinePlus le temps de tout ranger, j'envoie tout dans une malleCendrier, bouteille vide, brosse à dents et la poeleTiens, j'avais oublié que je lui avais promisPour le jour de son retour de lui faire son plat favoriSans avoir la moidnre idée comment on fait la cuisineA part les oeufs sur le plat et les boites de sardineUn coup d'oeil dans le frigo qui ne contient qu'un vieux soulierJ'attrappe le basset  et je cours chez l'épicierJe me rue dans l'ascenseur, j'appuie sur rez-de-chausséeL'ascenseur se bloque, le basset est déchaînéAprès trois quarts d'heure, on nous sort de la cabineArriverai vendredi 13 à 14h05, signé ChristinePas de chien dans les épiceries selon la loi du 5 juilletJe prends cinq ou six bouteilles de vin et des soupes en sachetUn canard, avec ça, je fais du canard à l'orangeJ'ignore tout de cet oiseau à part le fait qu'il se mangeYen a pour vingt centimes, il fait plus que son poidsCa n'a aucune espèce d'importance, je n'ai pas un sou sur moiJe mets tout dans un sac en papier, "prenez-le par en bassinon il va se déchirer", "allons y", "merci", "ça va"Une émeute dans la rue, le basset joyeusementA renversé les étalages et mordu un agentLe sac en papier éclate, l'agent hurle et piétineArriverai vendredi 13 à 14h05 signé Christine"C'est à vous ce fauve dangereux ? Votre carte d'identité"Ca c'est idiot car je l'ai égarée le jour où on me l'a délivréeJe souris, je marchande, je fais celui qui ne comprend pas"Rien à faire, cher monsieur, hop, au commissariat"A l'heure qu'il est le canard devrait etre à moitié cuitEt peut-être avec un peu de chance je l'aurai réussiEt pendant ce temps je tourne en rond et j'attends mon tourIl fallait bien que cela m'arrive juste le jour de son retourElle doit être devant la porte en train de sonnerIl est 3h et quart, maintenant tout est loupéPuis j'aperçois un calendrier, et je m'évanouis:Aujourd'hui nous sommes le 12 - d'ailleurs c'est jeudi.(Je sais, je suis formidable).

Annie 01/10/2007 18:07

Déjà un énoooooooôôôôôooooooooorme merci !Si je retrouve la suite, je te ferai signe. Bonne soiréeAnnie

Grenouille 01/10/2007 11:49

Houlà... ça va demander un gros effort de mémoire car je n'ai pas les paroles là....Il est sept heures et quart, quelqu'un frappe à ma porteAu milieu de la nuit, que le diable l'emporteRevenez tout à l'heure, je ne suis pas làMais j'entends que mon absence ne le décourage pasJe cherche mes pantoufles, elles ne sont pas sous l'oreillerC'est là que je les mets toujours, à moins qu'elles ne soient noyéesAvec mes lunettes au fond de la baignoireJe ne vois pas très clair et je rentre dans l'armoireAvant de m'étaler sur le basset pour comble de dramePuis je rampe jusqu'à la porte, on m'envoie un télégrammeEt je déchiffre en me redressant, au beau milieu des ruines"Arriverai vendredi 13 à 14h05, signé Christine" (x2)Il est huit heures moins le quart, faire un plan stratégiqueSurtout du sang froid et pas de paniqueIl faut déblayer l'entrée et ranger le salonJe commence par me raser et me tranche le mentonEt le téléphone sonne, non je vous jure vous faites erreurC'est pas moi l'ambassade du chili, il me reste six heuresPour...Rhaa je me rappelle plus la suite...

Annie 01/10/2007 09:29

Bonjour Batracien,J'espère que tu t'es remis de ton mardi 18 ; il semble que le prochain, ce sera, sauf erreur, le 18 mars 2008. Je suis tombée sur ton blog, en recherchant les paroles de la chanson de Frederik Mey "Arriverai vendredi 13". Est-ce que tu aurais le texte, par hasard ? Si oui, pourrais-tu me le scanner ou me faire un copier-coller ? Merci à l'avance, en te souhaitant de meilleures journées...Annie

Articles Récents