Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2007 5 02 /11 /novembre /2007 16:57
...que je vous fais lire une introduction de livre.

Sauf que celui-ci, je sais que je peux le mener à terme. Pourquoi ? Parce que je n'aurai pas à me colleter aux soucis que j'ai habituellement de rendre la narration crédible, de trouver des raisons pour tout, et de lier à l'infini les événements entre eux.

Parce qu'en fait, il s'agit simplement de ma vie. Ma vie en classe préparatoire, parce que c'est des années marquantes pour le côté émancipation, des années de découverte de l'amour et de la sexualité, des années d'épanouissement malgré un packaging pas très avantageux (ouais, lunettes et veste en jean, j'assume, j'assume), des années remplies d'anecdotes dans tous les sens.

Bon, dit comme ça, ça ne vous donne peut-être pas envie. Mais j'ai déjà pondu plusieurs chapitres et j'ai rarement été aussi motivé. Ca devrait compter pour quelque chose, non ?

Voilà l'intro, rien que pour vos yeux. Un jour, ça vaudra cher, je suis sûr. Enfin, peut-etre. Enfin, si ça se trouve. Enfin, je sais pas quoi. Démerdez-vous. De toute façon, c'est super court.

Et je sais qu'en général, vous n'aimez pas ce genre d'articles. Mais je vous emmerde avec tendresse ;)





Introduction

 

 

 

Imaginez la situation, ne serait-ce qu’un instant.

 

Vous êtes grenoblois, de naissance, d’adoption. Vous avez vécu toute votre jeunesse dans cette ville entourée de montagnes. Vos hivers vous servaient à skier, vos étés à prendre le soleil sur les hauteurs. Vous passiez votre temps à la FNAC, ou au cinéma, sans jamais avoir de problèmes de queue et de surpopulation. Vous profitiez d’un centre-ville certes modeste, mais que vous connaissiez comme votre poche. Vous aviez quelques amis fidèles et vous passiez votre temps chez l’un ou chez l’autre. Vous pensiez que la vie ne vous réservait aucune surprise majeure.

 

Et puis vous avez dix-sept ans, et vous passez le bac, et vous l’obtenez. Avec mention, s’il vous plaît. Bon, vous avez eu un magnifique 1 en philosophie, mais c’est une autre histoire. Ca vous servira plus tard à ricaner en soirée sur la stupidité des profs.

 

L’important, c’est que vous rentrez en prépa. Classe préparatoire HEC, ça s’appelle. C’est censé préparer l’élite de la nation. Formidable.

 

Je serai donc l’élite de la nation, et je me retrouve pour la première fois à Paris, sur le quai de la gare Montparnasse, avec une valise trop lourde, une veste en jean trop petite, des lunettes trop grandes et des voisins trop bruyants.

 

-         C’est pas possible ! Tu es venue ? hurle le mec du haut du train. Comment est-ce que tu as deviné ?

 

C’est un grand brun baraqué avec une veste beaucoup plus large que la mienne. Il doit avoir mon âge, mais deux fois mes épaules.

 

-         J’ai regardé les horaires ! mugit la fille en réponse. Ca ne pouvait être que celui de dix-huit heures si tu voulais arriver à temps ! Je voulais te faire la surprise !

-         Ben c’est réussi !

 

Oui, c’est très touchant, maintenant si vous pouviez arrêter de vous embrasser juste devant moi, juste deux minutes, ça me ferait plaisir. D’abord, ça m’empêche de descendre. Et puis ensuite, dois-je le dire, ça me rend un peu jaloux. J’aimerais bien avoir une fille à embrasser, moi aussi. Mais à Grenoble, ça n’a pas vraiment marché comme prévu…

 

Aucune importance. Je remonte mes lunettes sur mon nez, empoigne ma valise à bras le corps, et descends enfin du train maintenant que le chemin est dégagé. Le garçon a plaqué la fille contre un pilier et ils s’embrassent à perdre haleine. Bande d’exhibitionnistes !

 

Moi, Barnabé Berry, dix-sept ans, je viens d’arriver à Paris. Je vais intégrer ma classe préparatoire, conquérir mon indépendance, me faire de nombreux amis, me trouver une copine formidable, réussir mes examens et intégrer une brillante école de commerce.

 

Ou pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Munos 05/11/2007 13:42

> Vous passiez votre temps à la FNAC, ou au cinéma, > sans jamais avoir de problèmes de queue et de surpopulation.Tu allais au cinéma sans pb de queue et de surpopulation ? Tu veux direque tu fréquentais des cinémas pornos ?(ou pas : je sais, rien à faire ici mais c'est gratuit)

Gajal, pas solidaire ^^ 04/11/2007 19:10

en tant que solidaire de ta cause je dis: c est super Grenouille, vas y continue

Blanche 03/11/2007 14:09

Je crois que tu as pris là un bâton pour te faire battre. Comme quoi tes commentateurs adorateurs sont tous partis fleurir la tombe de leur grand -mère.Si je pensais faire un roman ou des nouvelles, je pense que je n'en mettrais pas d'extrait sur mon blog, pour éviter ce qui vient de t'arriver ou l'excès inverse de commentaires hypocritement élogieux.(Et le mot de passe est 3KG... de quoi ?? De critiques dans un monde de douceur  ?)

E. 03/11/2007 13:44

Ah oui j'avais pas vu la phrase de Liora j'avais pas compris pourquoi Lolly pop s'énervait...j'ai compris maintenant...Au passage Liora ton deuxième comm ne veut rien dire...

liora 03/11/2007 12:47

@ lolly pop : bien sûr j'exagerais, il y a des gens qui n'ont pas fait d'études et qui ne lisent pas... mais malheureusement ils sont rares... disons que statistiquement, les gens qui se sont arrêtés avant le bac lisent moins que les autres. Non? (en tous cas j'en ai croisé beaucoup)

Articles Récents