Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2007 4 15 /11 /novembre /2007 21:48
Coup de gueule ce soir. Et non, pas contre la grève, même si j'ai envie d'énucléer les grévistes avec une petite cuiller sans même l'aiguiser avant. Mais ce n'est pas le sujet.

Je ne pourrais pas concevoir de vivre ailleurs qu'à Paris. Pas maintenant, en tout cas. Mais ça ne m'empêche pas de voir les défauts de cette ville, et là par exemple j'ai un peu envie de râler.

Paris, ça veut dire des appartements raisonnablement petits, et surtout en copropriété. On a beau croire, comme ça, mais en fait non, ya peu de maisons dans la capitale. Ou alors c'est des hôtels particuliers, et ça vaut cher. J'ai beau faire des efforts, je peux pas encore acheter ça, je vais d'abord me concentrer sur la rénovation de mon truc, là.

Bref.

Dans la bande à neuneus habituelle, nous sommes une dizaine. Nous gagnons tous entre correctement et très bien notre vie. Nous avons tous, sauf exception notable, entre 25 et 30 ans. Nous sommes de grandes personnes, avec l'âge qu'avaient nos parents quand ils nous ont conçus, qu'ils étaient déjà mariés avec des crédits sur le dos et tout et tout.

Eh bien, parmi cette dizaine que nous sommes, il n'y a pas UNE PERSONNE pour avoir la possibilité d'héberger des soirées décentes sans en avoir d'autres - de descentes.

Je ne blâme pas (totalement) ceux qui appellent les flics, il faut avouer qu'on fait parfois du bruit. Même lorsqu'on reste à peu près silencieux, dix personnes dans des studios ou des deux pièces, ça ne peut que déranger les gens du dessous. Même si parfois ils exagèrent, comme ceux qui ont taggé la porte de Gauthier pendant sa pendaison de crémaillère, et avant minuit en plus. Un samedi soir. Welcome to the neighbourhood.

Bref bis.

C'est quand même hallucinant qu'on ait à se creuser la tête ou à tirer à la courte paille à chaque fois qu'on veut se faire une soirée un peu arrosée. Comment font les autres ? Ne me dites pas que nous sommes les seuls à faire autre chose qu'un scrabble après minuit ? Je n'ai pas l'impression que nos soirées soient tellement plus animées que la moyenne (bon, d'accord, un peu, mais quand même).

Entre ceux qui ont un appartement dans la lointaine banlieue, ceux qui ont 15m² tout compris et ceux qui ont des voisins chiants, on est à court d'options.

Avis donc à la population: la prochaine soirée, ce sera verveine-tisane devant la Starac, et tout le monde part pour 23h, une fois les gagnants sélectionnés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

liora 19/11/2007 19:15

je suis suprise de plusieurs commentaires de gens qui râlent pour le bruit. Mais si vous avez envie d'une vie au calme, notamment avec des marmots, allez vivre en banlieue ou en province !!(d'ailleurs les marmots on supporte bien leurs cris aussi!!)Paris c'est pas une ville pour le calme et il faut bien que les jeunes s'amusent !!

Endy 19/11/2007 18:55

Et moi j'aimerais bien savoir où se passent ces soirées Parisiennes dans des appart' de 150m² qu'on voit dans tous les films... Pour moi c'est ça les fêtes parisiennes, et ça n'a rien à voir avec les fêtes d'étudiants dans un 20m² auxquelles je vais le plus souvent.Donc les gens sont pas super tolérants dans l'ensemble : chez un pote dans le 10eme, on voulait faire une soirée dansante, on mangeait tranquillement avant, avec un fond musical plutôt pas fort, quand à 22h10, avant même qu'on monte la musique pour danser, la voisine du dessus (jeune pourtant) est venue nous demander de baisser... Génial...En fait c'est un truc auquel on ne pense pas assez quand on choisit son appart' : il faut tester l'acoustique et l'isolation phonique, c'est impératif !En tout cas, acheter un immeuble ça nous botterait bien avec mes potes. Quelqu'un connaîtrait les prix d'un immeuble de, mettons, 10 apparts de 40 à 60m² ? :-)

Emilie 19/11/2007 15:55

Une toute toute petite intervention relative à l'argument "boule quiès". Va mettre des boules quiès à un marmot, toi, et quel que soit son âge, d'ailleurs... Ah la la, non, décidemment, c'est pas une solution.

Larouquine 17/11/2007 19:09

Grozor: Oui mais si on veut pas que ça s'arrête à minuit, on fait comment? D'aileurs QUI s'arrete de faire la fête à minuit concrètement?  Mais je suis d'accord avec toi qu'un petit mot règle bien des soucis.Mais pour les voisins qui sont dérangés, ils achètent des boules quies et l'immeuble est en paix. Quant aux lieux de fêtes dans Paris, oui il y en a, mais ça nous pose deux problèmes : c'est que même si on gagne correctement à très bien nos vies, quand c'est la fête tous les week end, difficile d'assumer financièrement, ensuite, quand on est entre 20 et 30, tu veux nous caser ou? :) (mais laisser la musique bien fort tôt le matin, chapeau, je trouve ça terrible!)

GRoZoR 17/11/2007 15:21

Voici mon opinion:j'habite un 36m² au 6e étage sans ascenceur, j'ai des horaires de travail décalés, ce qui signifie que je peux tout à fait bosser un dimanche matin à 6h00 ou un mercredi à 18h30. par conséquent lorsque je suis chez moi, j'aime me reposer. Or quand je compte passer une bonne nuit de sommeil en vue d'une grosse journée le lendemain et qu'un voisin s'applique à faire résonner BOUM BOUM dans tout l'immeuble, j'ai envie de tuer.Non pas parce qu'il fait du bruit, mais parce qu'il n'a prévenu personne. Ca s'affiche donc comme de l'égoisme flagrant "je me fais ma ptite fête et vous je m'en fous". S'il mettait un mot en bas devant les boites aux lettres , ce serait très civique."Bonjour je suis Mr Bluarg, je vais organiser une soirée avec des amis dans mon appartement du xe étage tel jour à partir de telle heure, nous veillerons à ne pas trop déborder mais dans l'ensemble ce sera un peu bruyant. Nous cesserons après minuit. En cas de problème veuillez me contacter afin que nous trouvions une solution à l'amiable. Merci de votre compréhension"Voilà, un ptit mot sympa qui met tout le monde d'accord. Moi je rentre, je vois ça, je me dis "bon eh bien j'irai dormir chez ma cousine ce soir là" et tout est cool. Au lieu de ça, que se passe-t-il? Pas de mot, rien, me voilà dans mon lit à entendre BOUM BOUM alors que j'aimerai dormir. Donc forcément je ne me sens pas très motivé à l'idée de lui faire d'aimables sourires. La capitale fourmille de mille et un endroits pour faire la fête, ça en fait donc assez pour que je n'ai pas à supporter les soirées égoïstes de certains.Faire la fête, d'accord, en avoir rien à foot de ses voisins, pas d'accord. Voilà donc mon message.Pour représailles, je n'appelle pas les flics, je laisse juste un cd de brutal death metal tourner en boucle sur ma putain de grosse chaine hi-fi de la mort tout le temps où je suis parti travailler (de préférence très tôt lematin). Rien à foot? Moi aussi. 1 partout.Tiens, bizarre, je n'ai pas inclu le mot "respect" dans ce billet oOBonne journée :)

Articles Récents