Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2005 6 31 /12 /décembre /2005 16:46

Allez, plus que quelques minutes avant de vous abandonner à votre débauche d'alcool et à filer faire le con à Bourg La Reine, dans une soirée qui sera peut-être sympa, peut-être absolument chiantissime. Ah, quel bonheur de ne jamais savoir à quoi s'attendre. J'ai une belle chemise, un beau sourire, des cheveux presque coiffés, une touche de parfum, je ressemble à rien. Heureusement que Dulcinée sera là pour compenser par sa beauté presque insoutenable (ça, c'est si elle tombe un jour sur ce blog, pour me faire pardonner).

Bon, comme l'année se termine, il est temps de vous raconter un dernier petit souvenir, le réveillon de l'an dernier. Ou comment foirer sa soirée en dix leçons.

J'avais rendez-vous chez Daviso, putéolien (oui, on dit putéolien pour les habitants de Puteaux, je sais, c'est ridicule. Mais bon, il assume le ridicule, Daviso. D'ailleurs, les filles de Puteaux s'appellent les Putéoliennes, ce qui dans mon esprit évoque toujours l'image d'une jolie fille sur le dos en train d'agiter les jambes pour faire du vent) de son état. Je devais arriver vers 20h, et j'étais chargé d'apporter du foie gras.

J'étais sorti la veille, histoire d'être bien crevé. Du coup on était rentrés tard, on avait dansé comme des cons, et j'avais attrapé une bronchite et une dulcinée (charmante au demeurant). Ce n'était donc pas la grande forme lorsque je suis rentré chez moi, vers 16h ce 31 décembre.

Le vent jouait contre les carreaux, la neige tombait doucement en flocons immaculés, les nuages s'ammoncelaient à l'horizon... bref, on se gelait les couilles. Je suis parti me réfugier sous la couette pour une petite sieste, histoire d'être d'attaque pour le réveillon. Evidemment, je me suis réveillé vers 21h.

Là, le lecteur intrépide se dit: et le foie gras ?

Bah oui, précisément. Vous ne vous rendez pas compte à quel point ça peut être difficile d'acheter du foie gras à 21h un 31 décembre. Tous les magasins sont fermés, même les trucs sérieux genre Monoprix ou Carrefour, sur lesquels on peut d'habitude se reposer quand tout le reste nous claque entre les doigts. O rage, o désespoir, grande distribution ennemie ! J'ai passé un coup de fil aux Quatre Temps de la Défense, histoire de voir s'il y avait encore des trucs d'ouverts, et je suis tombé sur un mec mort de rire au poste de garde, qui s'est bien foutu de ma gueule. "Ecoute mon gars, désolé, tout est fermé, donc tant pis pour ton foie gras. On pensera bien à toi en vidant notre champ' !" 

Pour la peine je les dénonce, les gardiens de la Défense boivent pendant le service. Si leur supérieur lit ce blog, je suggère qu'il les pende par les orteils jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Bref, me voilà dans les rues, livide de froid, bronchité jusqu'à l'anus, et sans le moindre foie gras. Dans mes errances désespérées, j'aperçois une phamarcie de garde, je m'y engouffre. Je tombe sur une charmante petite vieille, lunettée façon Harry Potter avec le sparadrap, qui me dédie un grand sourire. "Oh ben ça a pas l'air d'aller bien mon petit monsieur..."

Bah non il ne va pas bien, le petit monsieur, sinon il ne serait pas là. Je lui demande si elle a un truc bien fort qui pourrait me remettre sur pied pour le réveillon. Elle me regarde d'un oeil torve, elle a dû penser que j'essayais de lui soutirer des cachets d'ecsta... enfin bon, elle me sort un médoc quelconque, me conseille d'en prendre trois d'un coup, même si la posologie dit un par jour. "C'est pas grave si vous ne le faites qu'une fois", qu'elle me dit. Bon, je gobe. Et j'ai soudain un doute affreux.

"Euh, et pour l'alcool ?"
"Ah non, pas une goutte d'alcool, surtout pas avec la dose que vous avez avalée ! Ce serait catastrophique !"

AAAACK ! Elle n'aurait pas pu le dire avant ? Me voilà prêt pour un réveillon dans lequel je n'aurai pas le droit à la moindre goutte d'alcool. Et, pendant que j'y pense, je n'ai toujours pas de foie gras.

Qu'à cela ne tienne, je franchis mon rubicon et je traverse lentement Puteaux à la recherche d'un improbable marchand de foie gras itinérant. Je vous supprime tout de suite le suspense: je n'en ai pas trouvé. Par contre, je suis tombé sur une épicerie encore ouverte. Oh my god, se dit la Grenouille, la divine providence a pensé à moi. Je m'y engouffre.

Evidemment, les épiceries de quartier n'ont pas de foie gras. C'est quand même con, à quoi ça sert d'ouvrir à 22h le 31 si c'est pour ne pas en avoir ? De désespoir, j'appelle mon Daviso à moi que j'ai pour lui dire que oui, j'ai 2h de retard, mais que ce n'est pas si grave puisque de toute façon je n'ai pas de foie gras. Puis j'écarte le combiné de mon oreille le temps qu'il gueule.

"Quoi ? Mais tu vas te faire étriper, sérieux, on te demande de penser à un truc, un seul, et tu le fais pas, mais bordel, mais t'as quoi dans le crâne ? Pas étonnant que tu veuilles toujours être en couple, c'est pour avoir quelqu'un qui te fait penser à ce que tu dois faire !"

Bon, c'était un coup bas. Du coup, pour me venger, je lui suggère que, faute de foie gras, je peux lui amener des rouleaux à l'abricot. En face de moi, dans l'épicerie, une très jolie fille (putéolienne, donc) rit sous cape. Je lui dédie un sourire et j'exagère dans la mauvaise foi face à Daviso, et elle se met à se marrer franchement.

Super, c'est très sympathique tout ça, mais comme je le précisais dans une note précédente, c'est toujours quand on vient de rencontrer une dulcinée (tm) qu'on découvre une belle inconnue. Je range donc mon sourire libidineux et je vais payer les rouleaux à l'orange. Qui n'ont pas été accueillis à leur juste valeur.

Si je fais donc le bilan de cette soirée:

- Je suis arrivé à 22h30 au lieu de 20h
- Je n'ai pas amené le foie gras
- Personne n'a été enthousiasmé par ma super idée des rouleaux à l'abricot
- J'étais enrhubé comme un borc et les bédicaments n'ont bas suffi
- J'ai carburé au jus de pomme quand les autres sifflaient le champagne
- J'ai eu un coup de fil de Dulcinée à minuit qui se trouvait dans une soirée privée dans un hôtel particulier et qui regrettait que je n'ai pas pu l'accompagner

Eh ben pourtant, ça a été un excellent réveillon. Comme quoi, comme quoi... merci Daviso pour l'hébergement, désolé pour le foie gras, la prochaine fois j'y penserai. Promis.

Et il est désormais temps de vous laisser, parce qu'il est 16h44, que j'ai de l'alcool à acheter pour ce soir, et que je n'ai pas envie de m'y prendre trop tard cette fois-ci (qui a dit que tout était fermé à 17h ?)

Je vous fais à tous un gros poutou sur le nez et vous souhaite une EXCELLENTE ANNEE 2006, pleine de joie, d'amour et de jeux sexuels.

Et je vous abandonne avec un autre souvenir, ma bouille lors d'un réveillon très, très lointain...

Merci de ne pas se moquer.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

Agena 29/03/2008 23:09

T'as mis 2 fois cette photo.Belles dents. 

Daviso 03/01/2006 14:26

Soit dit en passant, cette affaire est restée dans les mémoires: quand cette année l'un des convives (que je ne dénoncerai pas) a téléphoné le 31 à 20h30 en annonçant d'un ton paniqué que le Auchan de la Défense était fermé et qu'il ne pouvait pas apporter le gâteau prévu, ça nous a furieusement rappelé quelqu'un !

dieu 01/01/2006 19:04

bonne année batracien. j'espère que le champagne fut bon.
tu étais un bébé moche

Batracien 01/01/2006 19:35

Le champagne fut bulleux.Quant au bébé, il te sourit avec tendresse à travers ses dents de devant ;)

madame rouge 01/01/2006 17:58

t es trop mignon comme petit garcon;), et puis beaucoup de reveillons qui commencent mal sont en realité les meilleurs!!
bonne année a toi et j espere que tu continueras a nous faire autant rire:)  bizz

Batracien 01/01/2006 19:35

Merci, merci, j'essaierai de faire plein de conneries cette année, promis ;)

systool 01/01/2006 16:46

Excellente chronique du Réveillon...Au fait, cette année (ou la précédente...31.12.2005 quoi!) j'ai failli passer minuit dans une bagnole...Heureusement, on est arrivés à destination vers 23h45...A+SysTooL

Batracien 01/01/2006 19:34

Remarque, tu mets la radio, tu entends le décompte, et tu te croirais dans le salon de Drucker ;)

Articles Récents