Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 17:53
(Je suis pas amer, j'ai just' les nerfs, j'ai pas dormi).

Bon, eh bien le jeu de rôles de hier fut bien. Pas vraiment rencontré de représentante du sexe opposé, mais ça fait tout de même passer une soirée sympa, pour une fois sans alcool ni débauche. A la différence de ce soir.

Et en attendant, me voilà vingt-neuvenaire.

Putain, vingt-neuf ans ! On dit que c'est les filles qui mentent sur leur âge, mais je vais commencer à dire vingt-cinq, moi. Je n'arrive pas à les assumer ces vingt-neuf bougies. J'ai beau essayer, je n'arrive pas à me dire que j'aurai 30 ans l'année prochaine.

A cet âge-là, je ne sais pas ce qu'il se passait pour vos parents, mais les miens étaient déjà mariés depuis belle lurette avec les enfants en route. Ils étaient installés, et quand on les voit sur les vieilles photos des années 70 (mais si, celles avec le lino orange et les fauteuils incurvés), on a l'impression qu'il font - eh bien, adultes.

Je ne fais pas adulte. Je ne veux pas faire adulte.

29 ans, et toujours adolescent. C'est peut-être pathétique, mais je ne m'en porte pas plus mal. Sortir, aller en soirée, rencontrer des filles pour un soir ou pour une vie (hum), manger n'importe comment, aller au Quick, graver des DVD, boire jusqu'au trou noir... pas vraiment de différence avec mes vingt ans, sauf que la ville est différente et que je suis désormais irrésistible (ou pas).

Je me demande ce qui provoque le déclic. Ce qui fait que certains arrivent à passer à l'étape adulte, alors que d'autres restent à profiter d'une éternelle adolescence. Je pensais d'abord que c'était dû au statut d'étudiant, mais cela fait plus de six ans que je bosse. Ou bien que cela venait avec l'éclosion d'une relation longue, mais j'ai connu ça aussi et ça n'a rien changé.

Peut-être que ça vient avec le premier enfant ?

Si c'est le cas, il me reste une bonne dizaine d'années à draguer en soirée étudiante.

Merde, je suis le seul à ne pas me sentir adulte dans le coin (Flamèche, tu as le droit de ne pas répondre) ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

maazz 12/01/2008 18:29

42 ans résumés en :  maquée à 25 ans, une fille, séparée à 30 , mariée à 40, achat de maison, voiture, enfin des trucs de grands quoi mais toujours pas adulte, j'attends toujours que ça m'arrive, mais je ne sais pas à quoi ça ressemble, te bile pas pour ça, tu dois être naturellement immunisé, comme moi.Bon aniv vachement à la bourre et bonne année aussi, hein tant que j'y suis.

Emilie 07/01/2008 12:25

Bon, je vois que y'a pas de parents qui participent à cette conversation, je me dévoue! D'abord, d'abord, dire qu'on devient adulte avec le premier enfant, misère, faut pas croire ça! Pis surtout faut pas que ce soit la motivation pour faire un gamin, c'est des coups à avoir de gros regrets!J'ai 29 ans, j'attends mon 2e enfant, et je me sens 10.000 fois moins adulte que je n'imagine que l'étaient mes parents au même âge. Et souvent je me dis qu'ils devaient se faire la même réflexion sur leurs propres parents. Je ne crois pas qu'être adulte ça veut dire arrêter de sortir et de se marrer! Même si je ne finis pas tous les jours au petit matin ronde comme une queue de pelle, je passe pas mal de temps à faire des courses avec mon fils de 2 ans, à jouer à cache-cache, à faire le lama (sprlllttt) et à me poiler pour des conneries. Je trouve pas ça très "adulte". Mais je me marre bien.Bref, ça veut pas dire grand chose, être "adulte". Enfin j'ai toujours pas trouvé ce que ça voulait dire, moi. A vous lire, être adulte, c'est être sinistre. Du coup je ne vois pas qui ça pourrait faire rêver!

nonolerobot 07/01/2008 10:47

moi, c'est avant 26 ans que ma mère était établie, mariée, 4 enfants et tout. moi à 27 ans toujours rien, mais je suis deux fois tata ça compense un peu. bon anniversaire en retard

Khalys 06/01/2008 16:47

T'inquiète, 1979 fut une grande année.C'est la seule année de naissance exemptée de toute obligation militaire, Jennifer Love Hewit et Ludivine Sagnier sont nées cette année là, et pour parfaire le tout le Racing Club de Strasbourg était sacré champion de France. Un grand cru, définitivement.

Aure 06/01/2008 15:34

On entame l'eternel foot tout bidon...! Aww ma greche! Bisous douzantitudants

Articles Récents