Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 février 2006 7 05 /02 /février /2006 15:20

Oui oui, il s'agit bien d'un film mythique avec Edouard Baer, qui est jusque là la meilleure incursion dans la psyché masculine qui m'ait été donnée de voir.

Et lorsqu'on s'enferre dans un mensonge, on est vraiment, vraiment, mal lorsque quelqu'un cherche à creuser.

 

Pourtant, je suis pas mauvais, comme menteur, hein. On ne m'a encore jamais grillé, j'arrive à affabuler comme un gros porc sans faire lever le sourcil. Sauf que ça demande du boulot, et ça occasionne parfois des sueurs froides. D'autant plus que c'est du mensonge de compétition, forcément, qui s'enchaîne.

Prenez l'entretien d'embauche, par exemple, qui m'a permis de décrocher mon boulot. Ca commence fort, je me réveille à la méga bourre et je ne me rase pas. Je sais, c'est mal pour un entretien important mais en l'occurence j'ai complètement zappé dans ma hâte pour bondir dans mon costard. Et puis je ne suis pas du genre poilu, comme mec.

Bref, je me fais avoir dans l'entretien. Le grand ponte de la boîte qui plisse les yeux. "Vous savez, vos interlocuteurs seront les DGs et DAF de groupes importants, nous ne pouvons nous permettre d'embaucher quelqu'un de négligé."

Bon, j'avais mon super costard, ma super chemise (repassée par les soins de Dulcinée, merci Dulcinée), ma top-cravate, mon sourire mentholé ultra-brite, je mets un moment pour comprendre le "négligé". Puis je tilte enfin. Et le pipeau commence.

 

"Ah non, effectivement je suis désolé pour l'état de mon rasage, je sors malheureusement de l'hôtel."

Il regarde mon CV.

"Pourtant vous habitez Paris, pourquoi un hôtel ?"

Aïe.

"Je suis descendu sur Bordeaux pour un entretien hier et j'ai dormi à l'hôtel en chemin pour remonter."

"On va en train à Bordeaux, pas en voiture, c'est stupide, c'est plus rapide et moins cher!"

Aïe.

"Non, mais j'y suis allé avec ma copine, on avait prévu de rester deux jours, mais quand vous m'avez appelé je suis remonté en catastrophe - donc on s'est arrêtés en chemin dans un hôtel. D'ailleurs vous m'avez fait lever à 5h du matin, vous voyez mon abnégation."

"Ben si vous aviez prévu de rester deux jours, vous deviez avoir un rasoir."

Merde, un coriace.

"Encore une fois, je n'avais pas prévu de passer d'entretien ensuite, je ne me rase pas forcément le week-end."

"Ah ok."

Ouf. Putain, mais regardez où ça m'a mené ces conneries.... et attendez, c'est pas fini ! L'entretien se concrétise, on me met le contrat de travail devant les yeux, démarrage lundi dernier. Malheureusement, j'ai prévu pas mal de choses dans la semaine, donc j'aimerais décaler l'embauche au lundi suivant. Sauf que si je demande comme ça, je fais glandeur + non motivé. Donc c'est reparti pour les true lies.

"Ah non, ce lundi, ça ne va pas être possible, j'avais prévu un séjour au ski. Mais remarquez, je peux annuler" (haha, la carte du travailleur en pleine abnégation")

"Non non, ça ira, prenez vos vacances, le ski c'est sacré"

Bon. Vous vous dites, "là, ça s'est joué facile, pourquoi est-ce qu'il nous en parle ?"

Bah la réponse est simple. Je suis blanc comme un cachet d'aspirine. Et je viens de passer 20mn hier dans un truc de bronzage facial avec de grosses lunettes de soleil sur leurs lunettes ultra-violet pour avoir des marques de bronzage. C'est ce qu'on appelle se taper une honte monumentale, tout ça pour sauver les apparences. En face, yavait les filles du Point Soleil qui se marraient comme des baleines en me souhaitant une bonne neige et des pistes pas trop verglacées alors qu'elles refermaient la machine. Hmpf.

Voilà donc comment on peut se prendre des hontes monumentales en enchaînant les mensonges, tout ça pour se préserver une semaine de vacances et excuser un rasage approximatif.

Finalement, la vérité, ça a du bon.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

coco 08/02/2006 03:22

T'es un petit rigolo, toi! Elle a l'air bien marrante, ta vie; en tous cas, te lire, c'est toujours la promesse d'un bel éclat de rire.
Sérieux, arrête de mentir, je crois...

Batracien 09/02/2006 19:50

J'ai du mal à déterminer si le commentaire est un compliment ou une insulte ^^

noisette 06/02/2006 22:56

alors là, bravo, moi je dis BRAVO OUIII BRAVOOOOOOOO!!
 
non mais c'est vrai, faut être fort quand même... moi dès que je commence à mentir, je rougis, j'ai la voix qui tremble, la voix qui change, les mains moites, le regard fuyant, j'en fais des tonnes...alors laisse moi te dire que ça ne passe pas inaperçu... même s'il y a des âmes charitables qui font comme si elles n'avaient rien vu...
 
enfin bref BBRRRRAAAVOOO,J'AI ADORE TON POST, VRAIMENT, SINCEREMENT, NON JE TE JURE, JE N AI JAAA(merde mon doigt à dérapé sur le clavier)MAIS LU QUELQUE CHOSE DE SEMBLABLE, MAGIQUE, INEGALABLE. CONTINUE :$

Batracien 07/02/2006 21:01

Tu veux me demander quelque chose, c'est ça ? Tu veux mon chéquier ? La vie d'ma mère, t'en veux à mon amex ? :p

Bouc & Moustache 06/02/2006 21:38

Au final... en mentant... tu as eu ce que tu voulais

Johanna 06/02/2006 19:58

petit mensonge deviendra grand...petite grenouille deviendra crapaud englué dans sa bave...et la blanche colombe, j'ai nommé Dulcinée, tu lui fais gober pareil? Ou bien c'est elle finalement qui te gobe...(incorrigible Joh la souris!).
Mouais, enfin je vois que tu entres en scène sur des bases saines...avec tes 3 poils sur le menton (sur le menton, j'insiste), et ton sourire Toniglandyl ! attention au retour des 3 coups de  bâton...

Rainette Azurée 06/02/2006 18:20

C'était le sourire du jour :) (oui je sais je suis en retard sur la lecture ^^)  

Articles Récents