Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2008 3 02 /04 /avril /2008 12:19

Hier soir, je reçois un appel téléphonique. Je vois le nom qui s'affiche sur mon portable, je fronce les sourcils, je décroche.

- Allo ? Grenouille* ?
- Euh, oui ?


Là, j'entends une grande inspiration, et les mots se bousculent dans l'écouteur.

- Ouais, je voulais te dire que j'étais super touchée, mais que ça ne va pas marcher entre nous. Tu es super sympa, hein, c'est pas la question, mais en ce moment ça ne va pas vraiment, tu vois, et je ne cherche pas particulièrement d'histoire. Alors ton invitation et ton message m'ont fait un peu peur. Ca ne remet pas en cause tes qualités, mais je préfère vraiment qu'on reste amis.

Moment de flottement.

Moment de flottement.

Moment de flottement.

Puis je finis par poser la question fatale:

- Euh, quel message ? Quelle invitation ? Quoi ?

Moment de flottement.

Moment de flottement.

Moment de flottement.

- Ah mais merde je me suis trompé de Grenouille*, je suis désolée, vous étiez juste à côté sur mon agenda, rhaaaa !


Et elle raccroche.

J'ai tout de même un don, en ce moment. Je m'en prends plein la gueule MEME DE LA PART DE FILLES A QUI JE NE PARLE PAS.

C'est tout un art. Ca demande un entraînement intense. Kids, don't do this at home.



* Mon vrai prénom, évidemment, sinon ça serait un peu ridicule comme conversation

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Olga 03/04/2008 16:19

N'était-ce  pas un magnifique poisson d'avril?

LaJeuneN 03/04/2008 07:05

Mouhaha ! Se faire larguer alors qu'on n'est avec personne, c'est assassin!

anyia 03/04/2008 01:43

ah ouais, pas mal. J'avoue que se faire jeter par une inconnue (?), ou au moins une nana pour laquelle on n'a pas plus d'intérêt que ça, c'est fort, très fort.Chapeau bas, grenouille.

Lovely 03/04/2008 00:19

Merde...Pendant deux min j'ai vraiment cru que la nana avait deux grenouilles dans son agenda...=ô_O"=

Cinn 02/04/2008 20:06

Et la jeune personne, hein, vous y avez pensé, à la jeune fille ? Vous croyez que c'est facile de décrocher son téléphone pour asséner un rateau à un type qui en plus n'a même pas eu les couilles de l'inviter de vive voix à une soirée en tête à tête ? De choisir ses mots pour ne pas faire trop mal à l'écorché vif auquel on va asséner le coup de grâce. Prendre sa respiration. Décrocher, le coeur battant. Se forcer à débiter un discours préparé. Et puis découvrir qu'on s'est plantée et qu'il va falloir tout recommencer !Moi, je compatis.

Articles Récents