Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 17:44
Samedi soir, c'était l'anniversaire de Gauthier. On l'aime, notre Gauthier national, même lorsqu'il vieillit et que sa beauté juvénile disparaît sous les cheveux blancs. Homos de tous horizons, profitez-en pendant qu'il est encore presque vigoureux, bientôt le viagra sera nécessaire.

Ce fut sympathique, assez encombré (30 personnes dans 30m², faut aimer le contact), assez alcoolisé (30 bouteilles de vodka pour 30 personnes, faut aimer le contact), assez bruyant (3 flics qui s'amènent à 3h du mat, faut aimer le contact) et assez musical (finalement, le premier Yelle - je veux te voir - restera un standard pendant des années et des années, faut aimer le contact).

Mention spéciale à 7h qui a vraiment trop de temps disponible et qui en a profité pour fabriquer des dizaines de masques à l'effigie du gaugau, qu'on a tous enfilés (le masque, pas le Gauthier) au moment fatidique pendant qu'il était parti aux chiottes.

Mention ultra-spéciale à Gauthier qui a dû subir ses chansons d'anniversaire alors qu'il était tranquillement aux toilettes puis a ouvert la porte pour se retrouver nez-à-nez avec trente sosies.

Mention canino-spéciale au caniche présent dans la soirée, qui remuait la queue autant que nous en essayant d'esquiver nos pieds, et qui s'est lui aussi trouvé affublé dudit masque.

Bon.

Au final, les flics sont quand même intervenus, comme précisé plus haut. Il faut dire que le Gauthier a un voisin un peu susceptible. Alors qu'il a pris la peine de placarder trois jours à l'avance une note avertissant de sa soirée et du bruit qu'il pourrait y avoir, il se retrouve avec un courrier agressif dudit voisin suivi d'une descente de police.

Sur le principe, je peux comprendre qu'une soirée puisse déranger. Mais dans ce cas on se déplace, on frappe à la porte et on demande de baisser le son. Si ça ne fonctionne pas, alors d'accord, on peut appeler la cavalerie. Mais ne pas se manifester DU TOUT jusqu'au moment où on décroche son téléphone pour composer le numéro de la police, je trouve ça un peu moyen.

Bref, les policiers arrivent, ils sont trois. Dans les vapeurs de l'alcool, il me semble que l'équipe comportait une femme flic assez mignonne - mais personne ne m'a laissé parlementer, ils y sont allés à deux, Gauthier et Cham. C'est quand même con, c'est mon boulot de négocier. Alors que là, Cham y est allée tous seins déployés, le regard flamboyant, histoire d'apaiser l'ambiance.

Ca a marché jusqu'au moment où elle déclame devant les flics: "non mais ya des gens qui vous font venir pour rien quand même, regardez, moi la semaine derrière je vous ai appelés pour une place de parking !"

Respect.

Au final les policiers repartent, et la soirée se termine sur un couac alors qu'on maîtrise un Gauthier morte-poule qui veut tambouriner à la porte du voisin pour râler.

Nous ne sommes pas sortables.

C'est honteux.

Ce fut une excellente soirée.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

nini 08/11/2008 02:37

voila il est 02h38  , je ne dors pas car je participe de mon lit à la fête de mon voisin. je suis au chaud, en tenu à rester au lit, je ne suis vraiment pas motiver à m'habiller pour aller geuler. surtout que si je vais le voir ça va se passer comme ça : je vais lui dire de diminuer la musique, il va me dire un gentil oui et des que j'aurais le dos tourné lui et ses copains vont remonter le son et se foutre tout simplement de ma geule!! la a ce moment précis je comprend qu'on puisse appeler la police!!j'en peux plus des boum boum et en plus il a de mauvais gout musicale... demain je vais aller le voir ça c'est sure à jein il sera plus compréhensible mais j'aurais quand même passer une mauvaise nuit. 

Lexomil 15/05/2008 17:20

Perso, je soutiens Gauthier. Il a raison de faire chier son voisin et de le considérer comme une sous-merde, qui doit d'aileurs avoir un boulot de merde et être un sale prolétaire. Gauthier -- qui est parfois au chomage et soi-disant de gauche -- ne peut pas blairer les pauvres, les chomeurs, les gardiens d'immeuble et ne supportent pas que ses collègues le traitent comme une sous-merde alors que lui voudrait tant être un chef (pour faire chier les autres ?) !

Marie-Laure 14/05/2008 21:53

Je n'avais pas osé mentionner les gens qui travaillent de nuit de crainte de m'attirer les foudres de tous les jeunistes pro-grenouille, mais en effet il y a les gens qui travaillent de nuit, il y a les bébés qui dorment, il y a, il y a......tout un tas de gens à prendre en compte, donc alatriste nous sommes entièrement d'accord. Aucun rapport avec l'âge, on peut être jeunes et respectueux de ses voisins, car en l'occurence il me semble que ne pas penser aux catégories de personnes sus-citées relève de l'égoïsme.......

alatriste 14/05/2008 14:32

Désolé Gauthier, je ne savais po que tu étais au chomage. Mais grenouille au moins est pété de thunes, il n'avais qu'à t'offrir une salle louée comme cadeau.Si je veux bien admettre qu'il aurait pu au moins monter vous parler, c'est très largement secondaire comme argument. c'est comme un non fumeur, même si il fait chier, même si il est seul contre 10, quoi qu'il dise, il aura toujours raison. Ce n'est pas parce que vous êtes jeunes et sympathique qu'on peut tout se permettre. Perso, j'aime bien faire la teuf mais si je me lâche, et que quelqu'un râle pour le bruit, je ne râle pas... parce qu'il n'y a rien à dire. J'ai longtemps bossé de nuit, quand tu rentres pour t'écrouler tu t'en fous que les voisins soient djeunz et sympas... Sinon, Sunrise, je préfêre être rabat-joie que casse-burnes...

Marie-Laure 07/05/2008 22:45

Je suis d'accord avec grenouille pour dire qu'il aurait d'abord pu se déranger lui-même avant de faire venir la police, là bien sûr j'approuve entièrement. (Qu'il soit très con, certes, c'est bien possible, mais je ne vois pas trop le rapport, si chacun cherche à se venger de ceux qui lui ont fait une crasse.....pas sûre que ce soit mieux que la pseudo société sécuritaire que tu décris, Gauthier). En revanche, si vous êtes un brin honnêtes : effectivement, comme le dit Luciole, si quelqu'un de l'immeuble s'était manifesté avant la fête pour demander à l'annuler pour une raison x ou y, auriez-vous tenu compte de son avis et annulé la soirée ? Si oui, alors ok, rien à redire sur vos méthodes puisqu'à priori personne n'a opposé le moindre argument contre la fête et qui ne dit mot consent, mais si la réponse est non, je persiste à penser que le mot d'avertissement est très hypocrite.Gauthier : rien à voir avec une quelconque société sécuritaire il me semble : en effet chacun est libre de faire la fête autant que bon lui semble, mais la liberté de chacun s'arrête là où commence celle des autres, c'est tout. Si ta liberté de faire la fête signifie absence de liberté de dormir tranquillement pour ceux qui en ont envie, il faut trouver une autre solution pour exercer ta liberté, pourquoi pas une salle comme le suggère alatriste ? Le tout est de trouver des compromis pour permettre à chacun d'exercer ses libertés, car vos libertés ne peuvent pas prévaloir sur celles de tes voisins.

Articles Récents