Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 23:29
Ceci était donc officiellement le titre le plus nul de tout ce blog. J'aimerais me pendre avec un câble noos en guise d'acte de contrition, mais j'ai dû tout utiliser pour le nouvel appart, donc on se passera de mandragore pour le moment.

Toujours est-il que je me rends compte qu'il y a quand même eu pas mal de censure ces derniers temps, et que ce blog en a quand même souffert. Parce que mine de rien, à une époque, ça parlait de cul, de relations amoureuses, de coups de coeur, de stupre, de luxure et de couilles qui bougent. Alors que maintenant, c'est eurovision et travaux de peinture.

On va donc reprendre les choses en main et raconter une escapade nancéenne dans le cadre du boulot. Parce que ça n'est pas très sympa de vous teaser voici quelques jours avec cette ville provinciale au charme discret et bourgeois (un peu comme Strasbourg et Metz, quoi).

Autant vous prévenir tout de suite et vous ôter le suspense, il n'y a pas eu de sexe sauvage contre les dorures de la place Stanislas (celle que tout le monde doit connaitre dans le monde entier, il paraît, parce que c'est un peu les champs élysées du coin, mais en mieux parce qu'il n'y a pas de touristes japonais). En même temps, si vous avez un peu suivi ce blog, vous savez que je suis abstinent depuis trois semaines et tout cela n'est pas une surprise. Ou alors je vous ai menti, mais ce n'est pas le genre de la maison.

Professionnel jusqu'au bout du prépuce, je suis.

Je n'ai donc point copulé, MAIS j'ai rencontré une lectrice dans les tréfonds de cette ville moyen-âgeuse (j'en frissonne encore). Si j'avais su en ouvrant ce blog que ça me permettait de voyager de manière sympa dans toutes les villes de France, j'aurais souscrit à un abonnement fréquence. C'est quand même pratique.

Pour des besoins de fluidité du texte, nous appellerons cette lectrice Psy, parce que d'une part elle est en passe de l'être, d'autre part c'est sympa comme nom, ça fait penser à la télépathie, la télékinésie et tous ces trucs qu'on aimerait savoir faire au lieu de retaper bêtement un appart.

Psy, donc, doit me donner rendez-vous sur Nancy lorsque j'ai terminé mes rendez-vous. L'heure sonne, j'explique où je suis, on cherche sur un plan mappy (car elle ne connait pas sa ville, c'est honteux), elle finit par me donner une direction, c'est pas la bonne, puis une autre, c'est la bonne.

Comme c'est quelqu'un de goût, on se donne rendez-vous devant un magasin Gap, que même Flamèche m'a dit que c'était une marque sympa (message personnel pour Flamèche: le blouson Gap que j'avais acheté sur tes conseils m'a servi à me protéger de la peinture dans mon appart, j'ai bien peur qu'il ne soit irrémédiablement tâché - fin du message personnel).

On finit par se retrouver, elle me reconnaît de vue mais pas moi (mémoire de merde, comme d'hab), bisou-bisou, comment ça va, oh putain tu es toute petite mais t'es gentille quand même, ta gueule connard, non mais c'était pas méchant, ta gueule connard.

Avec la lilliputienne, nous nous dirigeons donc vers un bar à bières nancéen qu'elle connait bien. On notera à ce sujet la curieuse distortion des distances qui fait que "je connais un bar juste à côté" se transforme en "traversons deux fois Nancy de part en part". J'aurais dû me méfier dès le début, quand j'avais vu sa maîtrise des noms de rues et du plan mappy. M'enfin bon, la bière était bonne. Je teste je ne sais pas quoi, elle prend du jus d'orange, c'est con d'avoir des gens qui lisent le blog, ils n'osent plus boire en ma présence.

Le verre fini, c'est direction Quick car je tiens toujours mes promesses d'invitation au restaurant romantique. Puis encore une fois dix kilomètres à pied pour savoir où regarder la nouvelle star, à l'hôtel ou chez elle, oui mais dans un cas je prends la voiture, oui mais dans l'autre c'est plus proche, oui mais demain c'est lever tôt, oui mais merde.

Finalement ce sera donc un appartement même pas en cité U, avec des fées partout dans tous les coins.

Et en fait je n'ai rien à raconter du tout.
Putain, tenir autant de texte sans qu'il ne se soit rien passé, j'espère que vous admirez la performance littéraire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

ororuK 28/05/2008 15:45

@u vengeur :Il me semble avoir déjà vu des photo de la grenouille sur ce blog, donc soit tu as une mémoire de poisson, soit tu débarques.

ralphy 28/05/2008 05:30

@anyia : Je suis d'accord avec toi ! Franchement, Batracien aurait pu nous raconter un truc croustillant sur la fin. En parlant de faim, d'ailleurs, il aurait pu nous dire si leurs frites étaient molles ou croustillantes... c'est dire qu'on aurait pu se contenter d'un rien... Déçu aussi, donc !

anyia 28/05/2008 05:23

@vengeur masqué : 1) je ne rêve pas de coucher avec grenouille, j'ai tout ce qu'il faut chez moi, merci bien. (j'agree avec lys, en gros)2) perso un mec qui écrit bien ne me secoue pas les ovaires de toute façon.3) on s'en branle qu'il soit beau ou pas, tant qu'il écrit bien et qu'on peut se gausser en lisant ses post.4) ne serait-ce pas de la jalousie que je vois poindre à l'horizon?Sur ce...

vengeur masque 28/05/2008 00:32

c'est pas ca que je veux dire...mais est-ce que vous avez vu une photo au moins ? si ca se toruve il est moche comme un pou votre blogueur.

PruNelle 27/05/2008 17:26

C'est effectivement le titre le plus pourri de l'histoire du blog !Ne compare plus jamais Strasbourg et Nancy et Metz ou on lache les cigognes de garde !!!!

Articles Récents