Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2006 6 22 /04 /avril /2006 15:57

...un Batracien qui ne savait pas encore qu'il allait passer deux ans et demi avec une fille. Si on le lui avait dit, alors qu'il revenait des US et de ses relations courtes, ça l'aurait plutôt fait rire. Et pourtant...

Marrant, ça fait quand même pas mal de temps que je tiens ce blog, et je n'en ai jamais parlé. Peut-être parce que c'est quelque chose de spécial, peut-être parce qu'encore maintenant, je peux hésiter sur certains choix de vie.

Mais revenons à l'histoire. Tout a commencé, comme les plus belles histoires, de manière complètement accidentelle. Nous sommes en juillet 2001 et le batracien retrouve sa famille pour des vacances dans le sud. Rien de glamour à priori. Des bungalows, une soeur, des cousins en pagaille, des oncles, des tantes. Une boîte pourrie au milieu du camping, histoire de dire qu'on peut onduler si on veut.

Bref, des vacances sans éclat particulier, ni excitantes ni gavantes. Sauf que.

Sauf que, dès le troisième jour, il se met à pleuvoir. Et quand je dis pleuvoir, c'est le bon gros orage des familles, avec l'eau qui coule en rideaux et qui vous trempe les vêtements en quelques secondes. Bien la peine d'aller dans le sud pour avoir ce temps, tiens. Du coup, on passe 90% de notre temps dans nos bungalows. Et ça, les huis clos, c'est atroce.

L'enfer, c'est les autres. Sartre a dû connaître les campings pluvieux. Au bout de deux jours, je veux me tirer une balle.

Et là, un coup de fil providentiel. Une amie que je n'avais pas vu depuis une éternité (depuis la prépa en fait), qui me rappelle pour proposer un week-end dans sa maison de campagne - dans le nord.

Normalement, j'aurais répondu non. Des vacances en famille, surtout après une longue absente aux USA, c'est quand même sacré. Mais bon la pluie qui ne s'arrête pas ne fait rien pour améliorer les choses, et après hésitation je finis par accepter. Je monte dans le train, adieux déchirants aux parents, et c'est parti pour le transit par Paris.

Et là, c'est le drame. Coup de fil de la copine en question: "ouais on a dû partir vachement plus tôt que prévu pour un souci d'alarme donc du coup on sera pas là pour te choper en bagnole à Paris, tu peux venir en train ?"

Moi: "Groumpf."

Elle: "Bon en même temps t'es pas le seul dans ce cas-là, ya une amie qui a raté la voiture aussi, vous vous retrouverez à la gare ?"

Moi: "Euh ok, à quoi elle ressemble ?"

Elle: "Petite, asiatique, cheveux longs et noirs"

J'aime bien.

On me file le portable de la fille, j'arrive à la gare, je cherche sans succès la bombe sexuelle qu'on m'a annoncé. Je tente deux-trois sourires en direction de filles vaguement asiatiques, mais ça marche moyen. En désespoir de cause, je décroche le téléphone.

"Allo, t'es où ?"

"Devant la voie"

"Mais j'y suis, devant la voie... tu es où ?"

"Juste devant le pylone !"

"Moi aussi !"

"Euh attends, j'ai un doute... tu es à quelle gare ?"

Evidemment, je m'étais trompé de gare. Du coup je prends la correspondance, et elle fait l'effort de m'attendre. C'est ce qui s'appelle se montrer sous son meilleur jour. Parce qu'à l'époque c'était déjà comme ça, oui oui.

Mais je finis enfin par arriver à l'endroit convenu. Et je vois une fille qui commence à m'insulter du haut de son mètre 56: "putain mais ça fait deux heures que je t'attends gros boulet, on m'avait dit que tu étais une vieille loque mais là c'est un record, sérieux tu peux pas faire un peu gaffe aux horaires ? Et vérifier la gare avant d'y aller, non ? Sérieux, ils sont déjà tous sur place depuis trois plombes !"

"Bonjour" je réponds.

Déjà, le coup de foudre mutuel.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

libellul 25/04/2006 19:17

huhuhu! En même temps c'est bien ce roman à suivre, ça permet de découvrir de nouveaux blogs sympatoches! :o)))

moijuju 24/04/2006 01:37

J'aurais été comme toi, au moin sla glace est rompu direct, je trouve cela charmant.

soeur 23/04/2006 19:37

grrrr

KyÎsuke 23/04/2006 16:06

Une fille belle, asiatique, avec un sale caractère... J'en rêve. ^^

Johanna 23/04/2006 12:33

moi, je t'aurais attendu avec un pti café, un pti bouquin, un pti brun (le biscuit hein!), et un dépliant des horaires de train pour le retour, au cas où...et surtout un charmant sourire compatissant...pour te réconforter un peu...mais je ne suis pas une jolie asiatique....elle avait déjà un caractère assez pourri dès le départ quand même! Putain 2 ans, et demi!

Articles Récents