Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juin 2006 1 12 /06 /juin /2006 19:44

Je vous disais qu'on avait eu un super prêtre à la cérémonie. En dehors de son côté vénal ("laissez venir à moi les petits billets"), il était excellent orateur. En particulier, une partie de son sermon a porté sur les couples des temps modernes. Et c'était vachtement pas con.

En gros, il disait que beaucoup de gens étaient ensemble par confort ou par habitude. Il expliquait que les couples se formaient souvent sur une attirance temporaire (mentale ou physique), et qu'ensuite les chaînes de l'habitude venaient renforcer tout ça pour le transformer en une relation durable. On reste donc six mois avec quelqu'un parce qu'on est bien avec et ensuite, on se trouve dans une routine assez confortable pour ne pas avoir envie de la remettre en cause.

Surtout que le célibat, c'est quoi ? Pour pas mal de monde, c'est déjà l'opprobe de la société. Il suffit de voir la multiplication des moyens matrimoniaux pour constater que le couple est tendance. Une personne célibataire, surtout à certains âges, ça devient suspect. "Oui, elle est bien mais pourquoi seule alors ?" "Ouais, il est sympa mais il doit avoir un défaut caché, c'est pas possible". Inconsciemment, les gens font leur marché chez ceux qui viennent juste de se démaquer. Un peu comme dans le travail, finalement, où une période de chômage de six mois est mal vue.

Le célibat, c'est aussi des soirées seules qu'on aurait pu passer à deux, un lit trop grand pour soi, des sorties qui n'ont pas forcément le même goût. C'est des repas sur un coin de table (bon, là, ok, ça ne change rien que je sois en couple :p).

Bah, caca le célibat.

Du coup, c'est vrai que je vois souvent autour de moi des gens qui ont l'air d'être ensemble par habitude, parfois par tendresse, mais est-ce qu'ils sont vraiment amoureux ? Et qu'est-ce que c'est que l'amour, d'ailleurs ?

Le prêtre est parti à cet endroit dans une tirade enflammée sur l'amour divin et le fait de laisser Jésus nous pénétrer. Je pense qu'il espérait nous conquérir par ce biais. Mais bon, comme dirait l'autre, "que nenni dans ton postérieur" !

Au final, ça fait quand même réfléchir. Je ne suis pas de ceux qui pensent qu'on a UN SEUL amour de sa vie, une seule moitié que l'on cherche à reconstituer. J'ai tendance à me dire que, finalement, c'est plutôt facile de créer un couple avec une fille pas trop moche pas trop bête et un garçon pas trop stupide pas trop boutonneux. Et vogue la galère jusqu'à 80 ans.

Est-ce que c'est cynique de penser ça ? Ouais, je trouve.

Ils font chier les prêtres. Ils font réfléchir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

madame rouge 14/06/2006 00:34

mais il est atteint  d'alzheimer ton curé, avant les couples restaient ensemble car le divorce etait tres mal vu (et bizarrement beaucoup plus catastrophique socialement pour une fille que pour un homme), donc des couples mariés tres jeunes( et oui 22ans y avait dejà plus de celibataires) s'habituaient l un à l autre et etaient obligés de faire avec ( pas de bol quand t es marié avec un abruti qui n assure meme pas au lit ;( ), donc l amour éternel gnognotte autrefois comme aujourd'hui , c est du bidon...le gros defaut des relations de couple aujourd'hui c est surtout cet esprit de consommation, ou les gens n essaient plus reellement de construire une relation, des que ça coince on change de klennex, c est l autre qui doit s adapter...

bobzeflash 13/06/2006 11:06

"laisser Jésus nous pénétrer"... C'est vrai qu'ils aiment bien visiter et se faire visiter dans la famille : y a qu'à voir sa mère...En tout cas ça sonne bien dans une cérémonie à l'église !

bene 13/06/2006 07:57

tu rigoles, y'a pas plus tendance que le célibat - pimenté bien sûr de moultes aventures sexuelles croustillantes. Dans les séries (Sex and the city of course), les bouquins, les films, les magazines, il n'est question que de célibataires, ce phénomène des années 2000. Crois moi, le couple, avec sa notion d'engagement longue durée (parfois plus qu'un abonnement Orange, seigneur), ses passages à vide, et sa notion d'exclusivité, ne sont pas vraiment à la mode.
Mais moi, la mode, j'en fais ce que je veux ;-) et comme toi je ne sais vivre qu'en couple ...

HélÚne 12/06/2006 23:49

ROoOoo°° tu ne crois pas au mythe du Bachert! C'est Dieu (et accessoirement Marc L.) qui vont être déçus... ^^

La Guêpe 12/06/2006 23:15

Tu es cynique et lucide.
Et c'est bien.

Articles Récents