Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2006 2 08 /08 /août /2006 15:33

Je ne sais pas pourquoi j'écris ce titre, en dehors du fait que ça me trottait dans l'esprit depuis un certain temps. Et puis bon, il y a un vague lien puisque je vais vous parler d'une fille qui bosse chez Dalloz. Mais si, Dalloz, vous connaissez ? Les bouquins de droit....

Non ? Bon.

D'habitude j'aime bien respecter l'anonymat des gens, mais là :

1) Ca fait deux ans donc elle a pu changer de boîte
2) Si certains la connaissent, tant pis pour elle, ça lui apprendra.

Sévère mais juste, le batracien.

Bon, maintenant que les bases sont posées, de quoi est-ce que je vais vous parler ? Eh bien tout simplement de ma première (et seule, à ce jour) tentative de drague à la noix (copyright). Pour ceux qui ont lu le blog idoine, vous savez déjà de quelle genre d'approche je veux parler. Pour les autres, il s'agit simplement d'aborder quelqu'un que l'on ne connaît ni d'Eve ni d'Adam en débitant des platitudes sans nom dans l'espoir de la sauter discuter avec elle. Exercice très difficile puisque les personnes sont généralement sur leurs gardes et qu'il y a une limite au niveau de banalités qu'on peut sortir quand on est pris au dépourvu.

Comme 90% des mâles d'une classe d'âge, je n'avais en effet jamais tenté ce genre d'approche. Discuter avec quelqu'un en soirée, oui. Danser avec quelqu'un en boîte, oui (même si ceux qui m'ont vu danser me confirment que ce n'est pas mon principal argument séduction). Mais aborder sans la moindre présentation, c'est quand même un peu rude.

Revenons à mon histoire. Cela se passe en février 2005. Je suis célibataire (si) et je suis en train de m'endormir durant un séminaire de ma boîte (c'est là qu'on voit ma perversité, j'avais écrit bite avant de me relire). La moquette était épaisse, les chaises confortables et les présentations chiantes à mourir.

Heureusement, toutes les deux heures, nous avions une pause pour nous délasser. Et pendant cette première pause du matin, je vois que nous ne sommes pas les seuls à suivre un séminaire dans cet endroit. Dans les salles en face de nous, il y a aussi du monde qui se presse, et une trèèèèès jolie jeune fille qui est en train de donner à tout le monde des brochures et qui met en place plusieurs présentoirs. Je jette un oeil furtif sur ce qu'elle présente: c'est un séminaire pour Dalloz (vous voyez, tous les indices se mettent en place).

Normalement, tout se serait arrêté ici, je serais rentré en séminaire et je me serais fait chier encore deux bonnes heures avant le repas de midi et son répit inespéré. Mais le destin (farceur) a frappé à ma porte en la présence d'une de mes commerciales, qui avait vu mon regard intéressé.

"Woh la vieille bombasse comment tu la matais grave" qu'elle me dit avec son vocabulaire légendaire. "La culotte d'mes soeurs, tu la kif kekchose de ouf"

Véridique pour "la culotte d'mes soeurs" qui était son juron favori. Un jour, si vous voulez, je vous ferai un post sur elle, ça en vaut le détour.

Je ricane avec l'air du mec à qui on la fait pas et je me détourne pour aller me rasseoir. Manque de chance, elle ne lâche pas l'affaire.

"Sérieux, mais va la voir, tu lui souris, tu la flashes, putain tu vas pas laisser passer de la belette en string comme ça"

Je sais ce que vous vous dites. A ma place, vous lui auriez demandé de fermer sa gueule et vous auriez repris le cours de la réunion. Mais en l'occurence, ça m'a pas mal piqué au vif. Je me suis mis à réfléchir et je me suis rendu compte qu'en effet, je n'avais jamais abordé personne. Comme il est toujours temps d'apprendre, je hoche la tête et je dis à la commerciale que je vais me lancer.

J'espère que vous réalisez un peu le pathétique de la scène, parce que mine de rien ça va empirer dans les prochaines lignes. Si, c'est possible.

D'un pas alerte et d'un air dégagé, je m'approche donc de la fille convoitée. Je suis gêné comme c'est pas possible, je regarde le bout de mes chaussures, et je me tortille comme une vieille merde. Heureusement, elle ne me voit pas, occupée qu'elle est à terminer d'installer les présentoirs. Malheureusement, quelques-uns des gars de sa boîte m'aperçoivent et commencent à se pousser du coude. Rien de tel qu'un peu de pression pour un dépucelage...

"Euh, bonjour" je fais. "Je te dérange pas ?"

Ouais, je sais, ma conversation vous bouleverse. Elle aussi visiblement puisqu'elle se retourne, qu'elle me sourit, et qu'elle me dit "non, mais bon c'est le bordel, j'arrive pas à accrocher ce présentoir".

Vif comme un Zorro du bricolage, je me précipite pour l'aider tout en me présentant. Ca donne une espèce de bouillie verbale à laquelle elle n'a pas compris grand chose mais visiblement elle en comprend le sens puisqu'elle se présente à son tour. C'est la responsable de la communication, elle est là pour toute la journée, et ça la gave.

"Ca te dirait de prendre un verre après ?" que je demande.
"Oui, pas de souci, tu prends mon numéro pour m'appeler à la fin de ta réunion ?" qu'elle répond.

Je reste un peu comme deux ronds de flan. Je m'attendais à vaguement plus de combat, en fait . Je suis même un peu déçu. Merde, si j'avais su que c'était aussi facile, ça fait longtemps que j'aurais abordé les gens comme ça. Je récupère le numéro et je rentre de nouveau en réunion sous les cris de joie de ma commerciale et les ricanements des gens de Dalloz.

Mission Impossible, part one. Je me sens dans la peau de Tom Cruise.

"Ce soir, tu lui défonces les trous" me prédit la commerciale avec romantisme.

La journée passe lentement. Putain, si j'avais su....

(PS pour la photo: j'ai un vieux doute, si ça se trouve je confonds deux personnes... si c'est le cas j'ai honte)

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

Bouc & Moustache 09/08/2006 00:15

on attend la suite...

la fille inconnue de la photo 08/08/2006 21:55

Tu deviens amnésique Grenouille !!! et si la photo c'était la commerciale justement .... ???

Grenouille 08/08/2006 21:29

C'est qui alors cette photo ? Ca me traumatise de ne pas savoir.

Aure 08/08/2006 21:04

Imbecile heureux!!! Bien sur que c'est pas elle sur la photo! Mon dieu, tu me fatigues...
(PS.tu n'as pas de photo de celle la, de l'histoire. De rien.)
 

une marmotte 08/08/2006 19:15

Donc comme les autres : le post sur la commerciale...
Surtout que bon cette histoire je m'en rappel vaguement alors voila... (enfin si je veut bien la suite quand même car bon il est toujours bon de se rafraichir la memoire.)

Articles Récents