Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2006 1 18 /09 /septembre /2006 18:19

Faut que je ponde un article avant de me plonger avec délice dans les bras sensuels de la Krisprollette, donc le voilà. Je vous préviens, il n'est pas particulièrement drôle et il ne parle pas particulièrement de cul. Ceux qui a) n'en ont rien à foutre de la politique ou b) au contraire se désoleraient de voir un discours aussi plat, ont le droit de ne pas lire.

Je réfléchissais simplement avec des amis sur ce que j'allais bien pouvoir voter pour cette élection présidentielle. Parce que cette fois-ci je suis bien affilié à la bonne ville, il n'y aura plus d'obstacle sur mon chemin pour mettre mon petit bulletin dans l'urne. Sauf que...

Sauf que où le mettre ? Plus je regarde ce qu'on me propose, plus j'ai l'impression de voir les plats des cantines scolaires avec les frites molles et le riz gluant sur des morceaux de steak trop nerveux. Sans compter les cuisiniers amorphes qui servent la pâtée avec complaisance, et la comparaison est encore trop cruelle pour ces cuisiniers.

On va commencer par les supposés deux tenors de l'élection présidentielle. Sauf grand bouleversement, il faut avouer qu'on a de grandes chances de voir PS ou UMP au pouvoir vues les dernières alternances. Or, or, or...

Sarkozy me sort par les yeux. J'ai du mal à comprendre comment une part si importante de l'opinion peut le suivre et lui donner de réelles chances de victoire. Il a été un ministre du budget médiocre. Il a été un ministre de l'intérieur mauvais. Il a été un ministre des finances calamiteux. Il est de nouveau un mauvais ministre de l'intérieur. C'est tout de même impressionnant de voir quelqu'un à qui tout le bilan est défavorable tenir la dragée haute dans les différents sondages. Ce gars est désespérément atlantiste au moment où je me découvre un certain chauvinisme, désespérément libéral au moment où je me découvre une conscience sociale. Et pour couronner le tout, il manque de prestance. Je veux du charismatique, pas du nerveux autocrate et mégalomane.

Ségolène me sort par les mêmes yeux. Oh, elle a de bons côtés pourtant. Dans les medias, elle passe bien. Ses idées sont même parfois intéressantes. L'ennui, c'est la réalité. Lorsqu'on étudie de près ce qu'elle a fait dans sa région de Poitou Charentes, on voit du clientélisme à gogo, des décisions prises en l'absence de toute concertation, de l'arbitraire et de la politique politicienne, pour reprendre les expressions à la mode. Oui, elle a un plus joli sourire que Sarko. Oui, elle est probablement moins dangereuse pour ma santé mentale. Mais en dehors de ça, ce ne sera certainement pas elle qui remettra quoi que ce soit à plat.

Il reste qui, alors ?

Bayrou aurait un boulevard devant lui s'il avait un tant soit peu de charme, d'esprit et d'intelligence sociale. En l'occurence, cet homme est un vide émotionnel tellement flagrant qu'il fait appel d'air dès qu'il se déplace - sans bus au colza, cette fois. Une troisième force centriste, c'est pourtant un rêve magnifique. Mais il n'a pas les épaules pour encadrer ça, n'a pas les épaules pour encadrer quoi que ce soit. Tant que le béarnais restera à la tête de l'UDF, on ne parlera du parti que pour hocher la tête avec approbation sur ses saillies médiatiques ou pour apprécier les bons mots de Santini.

Laissons de côté les utopies extrême-droitières et extrême-gauchères et que reste-t-il ? Rien. Ou Taubira (autant dire pas grand chose).

Ca me déprime. Ca me déprime vraiment. Je me rappelle que j'avais écrit un programme de ce que je voulais voir il y a quelques mois, et les choses n'ont pas tant évolué que ça. Je me rends compte que je suis totalement, incroyablement, désespérément chauvin. Dans le sens où j'ai envie de garder une certaine identité de la France, une identité braillarde, paillarde, ripaillarde, une certaine idée du style, une certaine idée de la vie.

Pour ça, je voudrais un état fort. Or, c'est passé de mode. Personne ne veut plus d'un état fort, de gauche comme de droite. On vend les bijoux de famille pour financer les déficits, on privatise à tour de bras, sous tous les gouvernements. Je ne veux pas de la libération du marché énergétique, qui a été si catastrophique pour les entreprises et va l'être pour le particulier. Je ne veux pas de la perte des fonctions régaliennes de l'état. Je veux que les transports, l'énergie, les telecoms, soient sous une coupe étatique.

L'arme de ce siècle pour les gouvernements, c'est la participation dans les principales entreprises afin d'avoir leur mot à dire sur la gestion, les délocalisations, la répartition des dividendes, les plans de licenciement - et accessoirement équilibrer le budget. Ce n'est pas en vendant les bijoux de famille qu'on va sauver mémé de la faillite.

Ca y est, j'ai fini de faire mon populiste. Cela dit, regardez bien les programmes des candidats "sérieux" à la présidentielle. Personne ne milite pour "plus d'état".

Moi je veux plus, et mieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

Lullaby 19/09/2006 19:28

Pour ceux qui croient encore en Sarko :
http://www.dailymotion.com/visited/search/sarkozy/video/xcryj_le-vrai-sarkozyTu sais quoi Batracien ? Je t'apprécie de plus en plus.

Aure 19/09/2006 18:08

Ok. On peut avoir la suite de Bernard?
(oh, ca va hein!)

Le Crapaud 19/09/2006 14:27

@ La Souris, je cite (en italique s'il vous plaît maintenant que je sais que je peux y aller en html, ça va bourriner) :

Dans mes bras! Toi aussi t'es suisse? Et t'as honte comme moi, j'espère, que ton pays soit un tout petit peu à gauche de Le Pen...

Désolé je n'ai pas honte de mon pays, merde, il n'est pas si à droite que ça. C'est juste que tout le monde ne peut pas avoir des idée de gauche et que dans les campagnes les gens ont peur (merci TF1) et que bien voilà, l'UDC a tendance à avoir pas mal d'électorat. (pour les français qui ne sont pas au courant, l'UDC c'est le parti bien à droite suisse).
Et de toute manière ce n'est pas eux qui gouverne. Les gens doivent gouverner ensemble, vive le compromis, c'est ce qui fait ma "fierté" d'être suisse, et j'ai l'impression pour les français que c'est ce que propose Bayrou.
Ne pas essayer des solutions auxquelles seule une petite majorité du peuple adhère, mais la plus grande majorité possible. Evidemment c'est pas des solutions impressionnantes, mais c'est comme ça qu'on peut avancer. Parce qu'à laisser 5 ans un gouvernement (qui représente l'avis de 20% des gens) prendre de décisions forte dans son idéologie puis passer les 5 années suivantes à aller dans l'autre sens, on avance pas beaucoup. Il faut travailler ensemble.

Voilà c'était mon plaidoyer pour le consensus mou.

Le Crapaud qui espère que tu as voté pour les élections de ce week end.

ps. Pour les gens qui ne connaissent pas du tout le système suisse, je vous conseille ce documentaire, c'est vraiment bien foutu et on voit comment les choses se passent.

taupom 19/09/2006 13:56

moi j'ai une toute petite remarque qui n'a rien à voir avec la politique, à propos d'un commentaire fort intéressant un peu plus haut. Pourquoi torturer l'orthographe avec des "pouvoire'" et "avoire"... Le français est la langue des "e" muets en bout de mots, mais de là à en mettre partout... ?! Je sais, je fais ma pinailleuse, mais c'est dommage, parce qu'il m'a fallu relire ce commentaire deux fois, une pour me choquer des fautes, et une autre pour comprendre ce qui était dit et l'apprécier... !
côté politique, je crois hélas qu'il s'agit là d'un état quasi unanime... comment choisir ? le pire ou le moins pire ? ça sens le 2002 à plein nez tout ça... sob sob !

Lapin Malin 19/09/2006 13:36

Je ne suis pas un libéral acharné, je ne prone nullement la privatisation des secteurs de la santé ou de l'éducation, mais il y'a une limite : celle de l'attentisme de toute une population. L'Etat ne doit pas remplacer à mon sens ce que chacun doit faire à son niveau : prendre ses responsabilités, s'assumer etc...Je ne pense pas spécialement au Royaume unis, mais plutot aux pays nordiques (meme si les conditions ne sont pas du tout les memes je le conçois).

Articles Récents