Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 21:52

Comme je me fais chier sur la route (et non, pour les enfoirés qui ont commenté sur le chat, je n'ai pas que des goûts de merde), j'ai encore une fois fait une escale par un magasin quelconque pour choper des CDs pour le chemin.

Et cette fois, je suis tombé sur trois perles de la chanson française, les grands émotifs du moment, ceux qu'on appelle les chanteurs à texte parce qu'ils n'ont pas de voix mais qui grattent avec talent des guitares manucurées, à savoir Vincent Delerm, Benabar et Raphael.

Ils ont tous leur style différent, mais bon au final ça se résume quand même à des textes ciselés avec le talent d'un joailler qui a paumé son sécateur et se demande comment il va faire pour bouturer ses rosiers. M'enfin j'ai quand même mes préférences et comme vous êtes là à réclamer des articles et que j'aime bien vous emmerder, ben celui-là parlera de musique. Ha ! Ca vous emmerde, hein ! Pas de cul, pas de drague, pas de plan foireux !

Non, juste une opinion sympathique et généreuse de ces trois auteurs au talent ô combien, eh bien, talentueux. Ca va vous permettre de faire des cadeaux à noël, ou bien de bouder désormais ce blog dont l'auteur a des goûts tellement merdiques.

Raphael

Pas mal pour de la musique d'ambiance.

Certaines chansons ont été tellement martelées à la radio qu'on finit par les connaître par coeur, ça casse la découverte du CD. Globalement, c'est de la musique déprimante à souhait. Certains morceaux ont un peu plus de pêche mais au final tous se ressemblent plus ou moins et donnent envie de se tirer une balle. C'est beau, mais à réserver aux emos qui se demandent si la boîte de médocs passerait mieux avec une bolée de cidre ou pas. Les titres-phares restent Caravane et la cohorte de mélodies douces à écouter après un chagrin d'amour. Bon, il paraît que les filles aiment bien.

Vincent Delerm

Déjà, on applaudira le fait qu'il ait un véritable prénom et un nom. Et puis son père a quand même écrit des bouquins excellents donc c'est un bon début dans la vie. Mais c'est après que ça se gâte.

C'est à mon avis le plus inégal des trois. Certaines sont tellement décalées qu'on les écoute en boucle en se demandant ce qu'il a fumé, notamment Sous les Avalanches dont le clip avec Jean Rochefort est une merveille. C'est une chanson complètement déjantée, j'aime beaucoup, surtout dans le cantal et dans le froid (cf post précédent, suivez bordel). Mention honorable à Il fait si beau qui m'a fait sourire. Notamment pour le bizuthage Sup de Co. Et sa chanson sur le retour en arrière, maréchal nous voilà, blablabla, est agréable à entendre mais un peu trop engagée à mon goût. C'est convenu, c'est dommage. Et surtout, le reste de l'album est plutôt faible vocalement comme textuellement. Enfin, on va dire que je n'en saisis pas la substantifique moelle. J'aime pas, quoi.

À quoi elle pense
En s’endormant
Cette jolie France
Confiture bonne maman
Elle pense pareil
Pareil qu’hier
Avant Simone Veil
Avant Badinter

Benabar

Mention spéciale pour mon chouchou, el premier of the classe, the number uno, celui qui a réussi à m'occuper sur cinq cent bornes avec son nouvel album où rien n'est à jeter.

Les textes sont vraiment pas mal écrits, et sa rime approximative finit par devenir un argument de vente. Il a des mélodies entraînantes, des histoires intéressantes, des traits d'humour bien trouvés. Pas une seule chanson de l'album n'est à jeter, sauf éventuellement le Carnet de Solfège que je trouve un peu poussive. Mais tout le reste... oh my god ! Notamment quatre murs et un toit, le méchant de James Bond, Bruxelles...

A noter la chanson bonus, "Christelle est une ordure", qui est tellement nulle qu'elle en devient mythique.

Pour votre plaisir particulier, je vous retranscris les paroles (notez les rimes pourries, et pourtant ça passe)

Bouteilles de Chianti arrondies d'osier
Nappes à carreaux, flacons d'huile pimentée
Le Vésuve peint au mur, pour parfaire le décor
En noir et blanc, des portraits d'acteurs

Tom Cruise, époque Top Gun
Michèle Pfeiffer, Al Pacino jeune
Ils sont même pas italiens ces acteurs
A part bien sûr Michèle Pfeiffer

Moi je faisais de l'oeil à Christelle
On était une bande de copains
Elle m'a dit à un moment, j'm'en rappelle
C'est très fin, ça se mange sans fin
Parce qu'elle connaissait les répliques
Du Père Noël est une ordure
Qu'elle avait vu 50 fois en boucle
C'était pas mon cas, je le regrette encore

Le Père Noël, el, el
Est une ordure, c'est trop de chagrin
Parce que Christelle, elle, elle
Préfère qu'on reste copains

Moi, je m'en foutais de notre amitié
J'élaborais des trucs sexuels
Des trucs assez compliqués
Et dégradants, pour Christelle
Pendant que je pensais à mon hot d'or
Elle parlait à mon voisin
Qui était mon copain d'alors
Qu'allait bientôt devenir le sien

Le Père Noël, el, el
Est une ordure c'est trop de chagrin
Parce que Christelle, elle, elle,
Préfère qu'on reste copains

Lui aussi connaissait par malheur
Tous les dialogues du film
Qu'elle reprenait en coeur
Ça m'énervait, c'est légitime
C'était roulé sous les aisselles
Quand il a mis sa langue dans la bouche à Christelle
On a souffert en voyant ça
Ma pizza régina et moi

Le Père Noël, el, el
Est une ordure c'est trop de chagrin
Parce que Christelle, elle, elle
Préfère qu'on reste copains

Le Père Noël, el, el
Préfère qu'on reste copains
Parce que Christelle, elle, elle
Est une ordure c'est trop de chagrin

Le père de Christelle, elle, elle
Est une ordure c'est mon copain
Parce qu'à Noël, el, el
Christelle préfère que j'ai du chagrin

Vainqueur par KO: Benabar !

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

krissolo 20/01/2007 23:53

Bsr,
Raphaël, ... inssuportable
Delerm, ... pas mal sans plus
Bénabar, ... excellent. Ceux qui ne le connaissent pas encore bien devraient écouter "J'étais de celles". Un autre Bénabar, poignant.
@ + ...

Gren 20/12/2006 23:36

Des goûts de merde? Je ne trouve pas :)
Delerm, je n'accroche pas trop, il ne me donne pas envie de l'écouter.
Raphael, j'aime mais sans plus, ça s'écoute, c'est triste, mais c'est un peu mou à force.
Mon grand coup de coeur reste Benabar! Je suis allée le voir en concert, et c'était un moment magique. Des textes simples, droles, une musique vivante, un artiste complet et généreux. Si tu as l'occasion de le voir sur scène, fonce acheter un billet :)
Dans le même genre, j'aime beaucoup Cali que j'ai également vu en concert. Tu ressors de là, lessivé, épuisé, mais avec l'envie d'y retourner tout de suite :)

Merde Et Remerde 16/12/2006 23:24

Vous voulez de la bonne critique musicale : rendez-vous sur http://merdeetremerde.over-blog.com !

Mrfish au boulot...^^ 11/12/2006 09:00

Je ne suis pas fan de Raphael... un mec qui prone l'alcool à outrance et qui chante des chansons tristes tout le temps, ça a tendance à me gonfler... Par contre, Benabar, j'adore...

paul 10/12/2006 02:15

Je vais me faire descendre en flammes mais j'assumerais vaillamment. En ce qui concerne Bénabér je suis d'accord. Les textes sont plus profonds qu'il n'y paraît parfois, les histoires sont parlantes et plutôt jolies. En plus il a de l'humour, même sur lui, et une bonne attitude. Ca se gâte avec Raphael, il est chiant ce type, c'est mou, et les textes sont plutôt à effets faciles. Bien le fils d'Aubert. Mais comparé à Vincent Delerm c'est un génie. Lui c'est l'horreur,  voix et debit d'otarie neurasthénique, (Apprend à chanter Vincent, c'est plus tenable là!!), textes référencés jusqu'à l'overdose. (Essaye d'écrire une histoire Vincent , juste une histoire sans glisser dedans une référence par phrase et sans essayer d'avoir le style qui cartonne en ce moment.. Faut regler ton oedipe et arrêter de vouloir faire comme papa pour draguer maman. Quoi? Qu'est-ce-que vous dîtes? On se fout de mon avis?... Bien sûr, c'est votre droit... quoi? je dégage? ah bon mais... euh...  Bon ok je m'en vais... Par là c'est bon? Bon ben bye alors.

Articles Récents