Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 18:52

Putain, ça fait un moment que je n'étais pas autant sorti que ces derniers jours, comme quoi je commence à tenir mes bonnes résolutions (et je fais quelques pompes et haltères aussi, je tiens le bon bout !). Reste plus qu'à trouver l'amour, le seul, le vrai, le pur, l'intense, l'unique, le véritable. Et si possible avant la semaine prochaine pour pouvoir passer une saint-valentin en couple. Faut pas déconner, les traditions commerciales, c'est sacré.

Prenez vendredi soir, par exemple. Avec Mister F. et Kyrieleve (oui, bon, j'ai pris ceux qui étaient dispos, hein), on est allés dans un bar-boîte près de Bourse. Première fois qu'on y mettait les pieds, ambiance vaguement cosy, musique années 80-90, pas mal de monde, et malheureusement pas d'open bar.

D'ailleurs, mauvaise surprise, l'entrée était payante, les consos chères et le vestiaire obligatoire. Donc bon, il y avait intérêt à amortir la soirée.

Edit: haaan, j'avais oublié ce passage de loose phénoménal ! Comme d'habitude, on n'était inscrits sur aucune liste, du coup on a failli ne pas rentrer. Les videurs nous ont regardé des pieds à la tête et ont finalement dit "bon ok pour cette fois, c'est la fille qui vous sauve". Donc merci Kyri, tu vois, tu as servi à quelque chose ;)

A noter que les filles étaient toutes vaguement en troupeau, ce qui explique ma note d'hier. Si j'avais eu vos perles de sagesse (sisi, j'insiste) à temps, j'aurais probablement changé de tactique. Là, dans le doute, je discutais avec tout le groupe pour ne vexer personne. Et puis l'avantage, c'est que ça permet de s'incruster plus facilement, ce serait dommage que tout le monde refuse de parler. Non ? C'est pas stratégique ? Je vous emmerde, je suis un grand maladroit moi, je le revendique, ça fait partie de mon charme (ou pas).

L'avantage de cette soirée par rapport à celle de la veille, c'est que j'étais accompagné. Mine de rien, c'est quand même un bon plan hein, ça met moins de pression pour s'obliger à rencontrer les gens. Et puis surtout ça offre une superbe échappatoire quand on veut écourter une conversation. "Bon désolé mais j'ai une amie que je peux pas laisser seule là, je reviens plus tard".

Le défaut de cette soirée par rapport à celle de la veille, c'est que le serveur n'était pas homo (ou pas intéressé) et donc que chaque verre prenait trois plombes à être servi, en plus de coûter 10€, douleur et souffrance hémorroïdesque. Et puis j'étais venu en voiture donc je ne pouvais pas trop boire. Résultat, sans alcool, la fête est certainement plus folle mais le courage amoureux un peu moins développé. Pas un seul geste déplacé à vous raconter, pas une seule main indiscrète, pas même un baiser tendre et chaste sur un front pur auréolé d'une mèche pendouillante.

Sans compter que tout le monde dansait. Moi, c'est pas vraiment mon truc en fait. J'aime bien regarder le déhanché sensuel des filles au nombril apparent, mais je suis à peu près aussi gracieux qu'un caribou en rut. Niveau atout séduction, c'est très moyen. Ou alors je me balance d'un pied sur l'autre, tel le comptable lamb(a)da, histoire de ne pas prendre de risques.

Du coup, pour revenir au sujet de base (suivez, un peu), je me suis approché des groupes assis sur les banquettes. Et comme la musique était assez forte pour limiter les conversations au strict minimum, j'ai élaboré une stratégie formidable du genre "bon, j'aimerais bien qu'on puisse discuter mais on ne peut pas et en plus je dois surveiller une amie qui sinon va se frotter à la jambe du premier mec qui passe, donc je prends ton numéro et on s'appelle ce week-end".

De rien, Kyrieleve ^^

Au final, j'ai encore fait mon boulet. Parce que j'ai récupéré des numéros sans les prénoms ou des prénoms sans les numéros, et que je ne sais pas qui correspond à quoi. Notamment, j'ai eu les numéros de deux soeurs jumelles dont l'une était objectivement très mignonne et l'autre subjectivement très moche. Elle devrait d'ailleurs intenter un procès à sa mère, c'est honteux d'être jumelles et dissemblables comme ça. Mais c'est un sujet pour un autre jour. Le souci c'est que j'ai les deux numéros mais que je ne sais pas lequel correspond à quoi. J'ai donc l'air un peu beaucoup con. Et je n'ose pas trop appeler.

Bon, en plus j'ai eu deux filles qui m'ont dit que je ressemblais à Harry Potter sans les lunettes - soit elles se sont donné le mot, soit j'ai l'air d'avoir treize ans... dans tous les cas je ne suis pas convaincu que ce soit un compliment.

A noter que Kyrieleve danse très bien et a réussi à séduire de son déhanché deux beaux mecs qui passaient dans le coin, alors qu'elle avait l'énorme handicap de m'avoir à côté. Je vous propose donc de lui tirer votre chapeau, à défaut d'autre chose.

Hum.

Plus je sors, plus j'ai l'impression de régresser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

ol 12/02/2007 12:22

"l'amour, le seul, le vrai, le pur, l'intense"c'était pas kr*****, ça ??

Amélie 12/02/2007 11:46

euhhhh es tu sure que les 2 numéros récupérés ne sont pas ceux des 2 mecs à jambe sur lesquels se frottait ta copine ?
(okkkkk je sors)

hi 12/02/2007 09:53

Ben dans ce groupe de trois, je ne connais que Mister F. pour l'avoir cotoyer quelques années, et la soirée ne pouvait être que bonne tant qu'il n'a pas vomi sur les pieds du videur ou sur la fille que tu draguais (une des jumelles a priori)... voire sur Kyrieleve en train de danser.
Sinon Mister F. ton coup de fil de l'autre jour, c'était pour cette sortie ?
Désolé, j'étais un poil pris, et samedi on a déménagé Cho²bi.
Bises mes lapins ! Et au plaisir de vous rencontrer ptête d'ici quelques temps !
hi, déménageur pas breton du tout.

Chipolata 12/02/2007 09:23

AAAAAAAh ! Ce WE était mon dernier WE de boulot. Bientôt je ferai ma Shakira en soirée avec vous, à nous l'alcool et les femmes (ou presque) !

jackolantern 12/02/2007 08:06

N'ayant pas la chance de connaitre Krieleve en personne, je ne peux que croire notre ami batracien qui ne fait que dire la vérité, toute la vérité et rien que la vérité (levez la main droite et dires... enfin vous connaissez hein) et je lui tire donc mon châpeau, à défaut de lui prêter ma jambe.

Articles Récents