Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2007 5 21 /09 /septembre /2007 19:57
L'Arlésienne a une chatte.

Voilà, c'est dit, et à partir de maintenant nous appellerons l'animal par son nom masculin, ça va éviter de faire des jeux de mots et des quiproquos à deux balles toutes les lignes alors que ce n'est absolument pas la ligne éditoriale, faut pas déconner non plus, manquerait plus que ça, et puis quoi encore, je vous le demande.

Donc l'Arlésienne a un chat de sexe féminin qui partage son appartement. Et comme toute colocation, ça donne des résultats intéressants.

Les premières fois où je suis venu, c'était la méfiance tacite. Il m'observait du coin de l'oeil des fois que je martyrise sa maîtresse (passe encore) ou que je la retarde dans le renouvellement de ses croquettes (inacceptable). De mon côté, je le couvais d'un regard soupçonneux pour vérifier s'il n'allait pas pisser en douce sur ma veste.

Dans les deux cas, nous fûmes (oui, je mets des passés simples, ça fait classe) rassurés. En-dehors de quelques poils, il n'y avait rien sur mon costard - et sa bouffe était à l'heure. Aussitôt, nos relations devinrent plus cordiales.

J'aurais même tendance à dire un peu trop.

Passe encore qu'il vienne se lover sur mes genoux (en déchiquetant allègrement ma cuisse) alors que mon attention est occupée encore. A la limite, qu'il vienne s'incruster en plein milieu d'un câlin ô combien platonique, pourquoi pas. Et qu'il nous regarde de ses pupilles phosphorescentes en pleine action, c'est parfois un peu étrange, mais on peut s'habituer.

Par contre, va me falloir un peu plus de temps pour d'autres trucs. Comme cette nuit, où je sens quelque chose qui me caresse le visage et un doux ronronnement près de mon oreille. Bon, je me dis que c'est un moment sympa, que c'est agréable de se réveiller comme ça, j'ouvre les yeux... et je vois le chat assis tranquillement sur ma tête, en train de me lécher les cheveux. Pour le coup, je me réveille en sursaut - ce qui fait bien marrer l'Arlésienne d'ailleurs, on est pas aidés, tiens - et je l'envoie balader discrètement. Après tout, c'est son chat, quoi, faut pas déclencher les hostilités aussi rapidement, faire des efforts, tout ça.

Je me rendors.

Je me réveille. Il y a un poids contre moi, de l'autre côté. Comme je suis encore à moitié en train de rêver, je m'imagine un plan à trois, mais en fait non, c'est le chat qui est revenu faire des mamours contre mon torse viril et musclé. Je râle, je le repousse, je me rendors.

Au matin, il est toujours là. Au grands maux les grands remèdes. Je me tourne vers l'Arlésienne en entraînant la couverture avec moi. Le chat était sur la couverture.

Boum, j'entends alors qu'il se casse la gueule du lit sans la moindre dignité et se ramasse comme une merde sur le carelage.

Vengé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

Grand Méchant Loup 23/09/2007 16:49

Pauvre chatte va lol

Polgara 22/09/2007 22:27

... ou laors c'est maintenant que le greffier va pisser sur ta veste - ou plus.

alexiane 22/09/2007 16:54

Juste vous êtes tous les mêmes : au départ le chat c'est no way.A la fin vous passez votre temps à jouer avec le chat à poil & délaisser notre chatte sans poil.Crois en mon expérience, ce truc c'est bientôt ton meilleur ami.

Blanche 22/09/2007 16:51

Tout dépend évidemment du nombre de pièces chez ton amie, mais, chez moi, j'interdis à mon chat la chambre lorsque je fais des calins. D'abord ça me distrait, et c'est extrèmement dangereux.

liora 22/09/2007 14:46

alors là, je te défends mordicus Grenouille. J'adorais les chats jusqu'à ce que je vive en colocation avec une copine qui en avait un qui s'incrustait également dans mon lit... Il faut INTERDIRE l'entrée du chat dans la chambre quand tu es là, non mais oh !

Articles Récents