Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 12:08

J'ai longuement hésité à écrire cet article*, parce que c'est toujours mal de critiquer un artiste. Après tout, la plupart des gens du spectacle galèrent quand même pas mal niveau financier, et j'essaie toujours de faire un bon bouche-à-oreilles quand ça en vaut la peine, et à fermer ma gueule quand je n'ai pas aimé.

Mais là, on atteint les tréfonds insondables de la nullité abyssale.

Je ne sais pas si vous vous rappelez, mais j'avais déjà parlé en mal d'un artiste, Roland Menou, que nous avions vu aux Blancs Manteaux avec MonsieurF. Ca avait été la consternation.

Eh ben là, ce fut pire.

Pourtant, je n'ai pas l'impression d'avoir un humour trop élitiste ou décalé. J'ai des goûts assez mainstream dans ce domaine, j'apprécie les Inconnus, les Nuls, Gad Elmaleh, j'aime bien certains sketchs de Florence Foresti, j'adore le Coeur a ses raisons, je me marre devant Friends, je suis fan de Desproges, tout ça est quand même plutôt classique.

Mais il y a des moments où, malgré ça, j'ai l'impression de nager complètement à contre-courant.

Puisqu'il faut bien donner le nom de la coupable, le voici, le voilà: Virginie HOCQ.


 


C'est un one-woman show joué au Théâtre du Montparnasse, et sur lequel les critiques sont dithyrambiques. "C'est génial", "c'est formidable", "mort de rire du début à la fin", "quelle énergie !", "quel charme !" "j'overkiffe sa mère dans un bain de formol géant !", "encore, encore, oh oui continue encore", "rhaa lovely".

Du coup, on a tendance à y aller les yeux fermés. Mais quand la séance commence, on a envie de les garder. Fermés. Les yeux. Tout pour échapper au spectacle.

Ce n'est pourtant pas sa faute, à Virginie. Elle est toute gentille, toute sympathique, toute pleine d'entrain. Et elle a un vrai talent de mime. Lorsqu'elle campe un personnage, on le reconnaît tout de suite. Le gamin de quatre ans, l'handicapé mental, la vieille en maison de retraite, ils apparaissent avec beaucoup de talent sous nos yeux. Chapeau bas. C'est très bien fait, elle mérite nos applaudissements.

Mais malheureusement, un spectacle, ce n'est pas uniquement des personnages, c'est aussi ce qu'ils font et disent. Et là, ça se complique, car Virginie n'a pas de texte du tout. Je ne sais pas si c'est elle qui les écrit ou si elle a de l'aide, mais il faut arrêter tout de suite. C'est lourd, convenu, empesé, désagréable, crispant, et surtout incroyablement chiant. Ca n'a pas le moindre intérêt. Ok, elle joue une petite vieille atteinte de Parkinson. Ok, elle se transforme en femme au foyer sans libido. Mais ensuite ?

A la limite, les sketches auraient eu plus d'intérêt s'ils avaient été réellement joués en mime, sans une seule parole. Ca aurait été conceptuel, et surtout ça aurait évité de nous écorcher les oreilles avec ces textes lamentables. A ce titre, son premier sketch s'est d'ailleurs déroulé dans un silence de mort. Dix minutes où on entendait voler les mouches. Pas un rire. Pas un bruit.

Au final, je suis peut-être un peu dur avec elle. Parce que si ça se trouve, la deuxième partie de son spectacle était bien. Je ne sais pas, parce qu'avec l'Arlésienne, nous nous sommes éclipsés en plein milieu à la faveur de l'obscurité entre deux sketches. On n'en pouvait plus tellement c'était nul. On ne se sentait pas d'affronter une heure de ça.

Donc voilà. Peut-être la fin en vaut-elle la peine. Mais prévoyez un bouquin pour le début, ça vous occupera.



* Non, je déconne, j'ai pas hésité du tout.

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien
commenter cet article

commentaires

MM :0049: 17/11/2007 09:26

Lucide Maurice hihi

Le Petit Nico 11/11/2007 18:28

Bim ! S'il elle s'en releve de celle la ! La derniere fois que j'ai été moi consterné au théatre , c'etait pour le Cid . Je ne sais pas ce qu'avait fumé le metteur en scene , mais il avait jugé que la piece pouvait tout a fait se jouer avec pour unique décor un tatamis .Non , mais enfin , oui mais non , quoi !Le Petit Nicolas (mais en Plus Grand)

violette 11/11/2007 14:59

Grenouille, pardon Grenouille, mais si tu te marres encore devant Friends, y'a un peu de souci à se faire quand même, hein ?"la Violette et ses mots en gras"... C'est la première fois que quelqu'un emploie cette qualification mais je dois reconnaître que ça me sied bien au teint.

Bouc & Moustache 11/11/2007 13:56

J'ai la même sensation d'ennui devant les imitateurs aujourd'hui, pas de texte, juste dans la performance, pas toujours à la hauteur d'ailleurs

Emi 10/11/2007 20:01

J'ai lu trop vite son nom, j'ai cru que c'était LHOOQ ...et jvoyais pas le rapport avec Duchamp.je reviendrai, bon week-end! 

Articles Récents