Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2006 2 19 /09 /septembre /2006 22:36

Eh bien, si j'avais su que la politique vous excitait à ce point, j'aurais parlé du soutien-gorge en fer forgé d'Elisabeth Guigou. Probablement dans un prochain post.

En attendant, ça fait longtemps que je n'ai pas parlé d'ex, et la radio m'a gavé toute la journée sur la route de ces fameux rapports sur l'obésité. France Inter en parlait, France Info en parlait, BFM en parlait... non, je ne suis pas crédible ? Alors NRJ en parlait aussi. Bref, c'était le sujet du jour.

Et ça m'a rappelé justement que j'avais une histoire d'anorexique sous le coude, utile pour les jours où l'on ne sait pas quoi raconter. Mais si, ceux qui ont une bonne mémoire s'en souviennent, je l'avais déjà mentionnée en parlant de mes préférences physiques, avec photo d'ailleurs si je me souviens bien. Pas grave, celles que je vais mettre ce soir vont faire double emploi.

Revenons donc en arrière dans le temps, revenons à l'époque où j'étais encore avec la Pink Lady et sa pénibilité naturelle. La jeune fille avait réussi l'exploit de me mettre en colère, alors que cela a du arriver trois fois dans ma vie, et encore je dois exagérer. Je ne sais pas si un seul pote m'a vu énervé. Mais là... bref, je n'étais pas d'excellente humeur.

Nous nous sommes séparés sur l'ile d'Aix, elle m'hypnotise avec sa dernière danse sur le podium, nous prenons le ferry pour partir, et je rentre chez moi le coeur gros et les couilles remplies. Ca manque, une copine, toute cette douceur et ce romantisme et ces fellations. Je me sens devenir de plus en plus romantique.

J'arrive chez moi, je balance mes affaires encore pleines de sable sur le lit, j'allume l'ordi d'un geste négligent, je prends une douche et je reviens pour voir mon MSN qui s'est connecté automatiquement, et quelqu'un qui me parle.

"Bonjour" dit le quelqu'un, ou plutôt la quelqu'une car c'est une fille, une vraie, avec des seins et tout.

C'était quelqu'un que j'avais complètement oublié pendant les vacances, à qui j'avais envoyé mon bouquin à l'époque car elle bossait vaguement dans le domaine, et qui me recontactait pour me donner son avis. Oui, je caressais encore l'espoir en ce moment d'être le nouveau Tolstoï, Proust ou éventuellement Fréderic Dard s'il ne restait pas de place.

La conversation fut un modèle du genre. Aujourd'hui encore, elle me sert de mètre étalon pour toutes les discussions sur MSN. Je vous la retranscris aujourd'hui pour vos petits yeux émus.

- Bonjour (dit-elle)
- Bonjour (dis-je)
- Ca va ? Bonnes vacances ? (demande-t-elle)
- Bof (réponds-je avec un sens de l'à-propos qui m'effraie un peu)
- Merde, un souci ? (s'inquiète-t-elle)
- Bah je pensais passer des vacances sympas et je reviens célibataire mais sinon, tout va bien (ironisé-je avec une sensualité dévorante)
- Ok, j'arrive avec une tarte aux framboises
- Pardon ?
XXX is now offline

Pendant un moment, je reste interdit à regarder l'écran. De toute façon, elle n'a pas mon adresse donc ce ne sont que des menaces en l'air, mais ça me perturbe quand même. Un peu dérouté, je continue mes activités habituelles, genre écouter de la musique de merde et chantonner comme un con, jusqu'à ce que la sonnette retentisse.

Bon, je ne suis pas parano mais je regarde quand même par le judas avant d'ouvrir. Sur le palier, il y a une petite blondasse avec des gros seins qui doit faire 40kg tout mouillé (5 dans chaque sein, le reste pour le corps).

Interdit, j'ouvre la porte.

"Salut, c'est Anorexiquette, tu as de quoi réchauffer la tarte ? C'est du Picard"

Interdit, je ferme la bouche

 "Putain c'est le bordel ici ! Tu aurais pu ranger quand même ! Bon, j'arrive pas à rentrer dans la cuisine donc je la mets sur un coin de l'évier. Tu as quelque chose à boire ?

Interdit, j'ouvre la vodka.

C'est sympa, une fille qui prend des initiatives, mais ça déroute un peu quand on ne la connaît ni d'Eve ni d'Adam et qu'on est encore en train de penser à ce qu'on a perdu avec la Pink Lady en se comportant comme une merde sur l'ile d'Aix.

Quand nos lèvres se touchent, deux choses me sautent à l'esprit.

1) Je sens ses côtes
2) Daviso va se marrer, lui qui avait prédit un célibat court

Partager cet article

Repost 0
Published by Batracien - dans batracien
commenter cet article

commentaires

Papalmier 21/09/2006 15:00

anonymous, tu vois bien ce qu'elle prend en main: un verre de vodka !Pour qu'elle pécho l'adresse du batracien, je m'inquiète pas ... si c'est la copine d'une copine d'une copine ... le batracien ayant passé 2 semaines de vacances, elle a eu tout le temps et le loisir de se renseigner aurpès d'amis communs ... hypothèse qu'i vaut ce qu'elle vaut.

dje33 21/09/2006 07:39

Il a eu son adresse parce qu'il lui avait envoyer un bouquin. Je pense qu'il a donc ajouter ses coordonnées au cas ou le bouqin plairait. :D

Suzy 20/09/2006 22:03

Ah bein maintenant t'es obligé de donner des détails : comment at-elle trouvé ton adresse ? L'histoire a duré longtemps ?!
Moi ce qui me tue ... c'est que d'entrée, tu l'as trouves trop maigre ... et pis finalement, tu sors quand même avec !! ^^
Tous les mêmes ... :p

zorg 20/09/2006 19:33

Surprenant récit ! Je suis partagé entre la jalousie et la crainte que quelqu'un découvre comme cela mon adresse sans même y avoir été invité. En même temps, c'est vrai que si ce quelqu'un a des beaux seins, ça aiderait probablement à soigner ma parano :-))

allumette 20/09/2006 14:18

comment a-t-elle su ton adresse?

Articles Récents